Arbre carnivore et tigre-garou: ces étonnantes créatures légendaires de l’Extrême-Orient russe

A.A. Passar, G.D. Pavlichine/Maison d'édition Malich, 1990
De par leurs étonnantes capacités, les personnages des contes de fées des peuples de l'Extrême-Orient n’ont rien à envier à ceux de la saga Avengers. Tandis que les arbres locaux raffolent de viande humaine, un géant transforme en pierre tout ce qu'il touche.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le territoire de l'Extrême-Orient russe est depuis longtemps habité par des peuples autochtones : Udèges, Nanaïs, Orotches, Nivkhes, ou encore Taz. Leurs représentants possèdent leur propre vision de leur environnement et certains d'entre eux croient encore qu'ils sont entourés d'un monde mystérieux, rempli de diverses entités et animaux magiques.

Or, ces créatures peuvent à la fois aider les gens et faire le mal. Pendant longtemps, les contes sur cet univers fantastique, parallèle au notre, ont été transmis de manière orale, et ce n'est qu'à l'époque de l'URSS qu'ils ont été figés par l’écrit. Les plus inhabituelles de ces créatures sont présentées dans cette liste.

Dioulen

Cet adorable petit homme en bois vit dans les maisons et protège leurs habitants. Il s’agit certainement de la créature la plus inoffensive répertoriée dans cet article. Bien que le dioulen ne se montre guère aux yeux des humains, il veille constamment à l'ordre dans la maison et fait fuir les mauvais esprits. 

Malgré son mode de vie secret, cet esprit du foyer, en cas de danger pour ses hôtes, peut entrer en contact avec ces derniers. En règle générale, le dioulen vit dans la même famille pendant plusieurs générations, l’aidant à résoudre gros comme petits problèmes grâce à sa magie.

>>> Extrême-Orient russe: comment la Russie a t-elle conquis cet immense territoire?

Le vieillard de la mer Taïrnadz 

Ce grand-père s'assure qu'il y a toujours assez de poissons dans les plans d’eau. Mais en réalité, il n’y parvient pas systématiquement. Une fois, il a décidé de faire une pause et de s’accorder une courte sieste. Le vieil homme s'est alors endormi pendant plusieurs jours, et les poissons du fleuve Amour ont disparu. Néanmoins, dès qu'il s'est réveillé, l'équilibre a été rétabli et les poissons sont retournés dans les cours d’eau et autres réservoirs de la région. Et bien que ce personnage puisse parfois se montrer rude, cela arrive extrêmement rarement.

Boko, l'homme des marais

Voici une créature qui peut déjà être qualifiée de dangereuse pour les humains. Pourtant, avec une seule jambe et un seul bras, cet « homme » des marais ne semble représenter que peu de menace. Malgré ces défauts physiques importants, Boko est néanmoins capable de manipuler les gens, les forçant à s’enfoncer plus loin et plus profondément dans le marécage.

Cependant, il peut être trompé par la ruse. Étonnamment, cette créature, qui ressemble à une souche, aime sauter si haut qu'elle atteint les nuages. Essayez donc de douter que Boko puisse le faire, et il essaiera immédiatement de vous prouver ses capacités par des actes. Ainsi, pendant qu'il s'élève dans les cieux, profitez-en pour sortir du marécage en toute sécurité.  

>>> Des modèles russes posent avec un ours, une autruche et d’autres animaux

Kakzamou

Ce géant de pierre est capable de transformer d'un simple toucher les gens en roches vivantes, qui peuvent alors continuer à parler et même à bouger, mais pas très vite. Les personnes qui ont été transformées en pierres conservent leur esprit, mais ne sont plus capables d'influencer leur destin. S’il en a le désir, Kakzamou peut, il est vrai, restaurer l'apparence antérieure de la personne.

Au final, il est presque irréaliste de vaincre Kakzamou par la force. Ce n’est qu’en la ruse que vous pourrez trouver le salut. Par exemple, l’un des héros des contes anciens a simplement traité le géant de « faible », doutant à haute voix de sa capacité à lui rendre son apparence d'antan. Naturellement, après la transformation inverse, l'homme s'est immédiatement échappé. Bien entendu, il est préférable de ne pas le rencontrer du tout, la perspective de devenir l’un des éléments en pierre du décor n’étant que peu attrayante.

Tigres-garous

L'image du loup-garou nous est familière depuis l'enfance, mais l’on ne peut pas en dire autant des tigres-garous. Ces créatures vivant dans la région de l'Amour ont un pouvoir puissant et une grande intelligence et les croiser dans les forêts de la taïga peut impliquer un grand danger.

Cependant, tout n'est pas aussi terrible qu'il y paraît, puisqu’il est possible de négocier avec elles. Il y a même eu des cas où, selon les légendes, des humains ont fondé des familles avec des représentants du peuple tigre. L’un des personnages des anciens contes de fées aurait ainsi été kidnappé par une tigresse et serait devenu son mari.

>>> Vallée de la Mort russe: une terre aussi fatale que fascinante aux confins du Kamtchatka

Arbres carnivores

Ces arbres apprécient particulièrement la viande, y compris la chair humaine. Une telle plante ne peut par conséquent être amadouée qu'en lui jetant un morceau de viande et en s'enfuyant aussitôt. Et bien qu'un arbre ne puisse pas courir, il peut vous atteindre avec ses longues branches.

Simou le serpent

Ce serpent géant est capable de terrifier même les plus endurcis. Pour commencer, il peut cracher des flammes, détruisant des villages entiers. Deuxièmement, il est carnivore. Les chasseurs locaux ont donc essayé de le tuer, mais en vain. Un seul héros a pu en venir à bout, non pas par la force, mais encore par la ruse. Il s'est approché de lui et, pendant que la bête crachait du feu dans sa direction, il lui a jeté un pot en fonte rempli de poix dans la gueule.

L’oiseau Kori

L'oiseau Kori est si grand qu'il peut couvrir le ciel. Ses plumes sont en acier, ses griffes sont acérées et ses yeux brillent comme deux feux. Un homme ordinaire ne peut évidemment se mesurer à lui, mais il existe un moyen inhabituel d'échapper à cette créature. L'oiseau Kori aime en effet qu’on lui formule des énigmes. Or, s’il ne peut pas résoudre trois d’entre elles, vous pouvez partir en toute sécurité. Cependant, il y a une façon moins prosaïque de combattre ce monstre – lui tirer une flèche enchantée dans la gorge, la partie la plus vulnérable de son corps.

Dans cet autre article, nous vous présentons différents héros des légendes des peuples minoritaires de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies