Légende de l’avant-garde soviétique: dix œuvres emblématiques d’Alexandre Rodtchenko

Sputnik, Alexander Rodchenko
Rodtchenko est l’un des grands noms de l’avant-garde soviétique, ayant grandement contribué à promouvoir le pouvoir communiste. Ses photographies ont en effet eu pour objectif de montrer la nation sous son meilleur jour.

Portrait de la mère de l'artiste, 1924

Psychologisme, angles inhabituels, diagonale et géométrie, tels étaient les traits distinctifs d’Alexandre Rodtchenko, l’un des pionniers de la photographie soviétique.

Portrait de Vladimir Maïakovski, 1924

Rodtchenko était proche d’autres avant-gardistes russes, dont Vladimir Maïakovski, Vladimir Tatline, Kasimir Malevitch et les prenait régulièrement en photo. Lui appartiennent d’ailleurs les célèbres clichés du triangle amoureux et artistique formé par le poète Vladimir Maïakovski, sa muse Lili Brik et l’époux de cette dernière, Ossip Brik, écrivain de l'avant-garde russe et critique littéraire.

Lili Brik. Portrait pour l’affiche publicitaire Knigi (Livres), 1924

Conjointement avec Maïakovski, Rodtchenko a travaillé sur la création de la première publicité soviétique pour différents comandataires étatiques. Il a été le premier à se lancer dans le montage photo et les collages. De ce fait, il est considéré comme le pionnier du design graphique soviétique.

Escaliers de secours. De série Immeuble de la rue Miasnitskaïa, 1925

Avant-gardiste artistiqueRodtchenko créait des abstractions géométriques, se passionnait pour le suprématisme et le minimalisme. Tout cela, il l’a véhiculé dans le domaine de la photographie.

L’Escalier, 1930

Les photos de Rodchenko contribuaient à former dans l’esprit de ses compatriotes l’image d’un nouveau Pays des Soviets. Elles montraient comment devaient être les bâtiments et les rues, comment devaient vivre, travailler et se reposer les gens en URSS.

Pionnier jouant de la trompette, 1932

De nombreuses œuvres du photographe sont dédiées aux images de la vie idyllique du jeune État. L’objectif de sa caméra immortalisait les pionniers, les athlètes et des membres de l'organisation de la jeunesse communiste Komsomol.

Construction du canal Baltique-Mer Blanche, 1933

Sur commande de l’État, il a immortalisé l’un des chantiers majeurs du pays – le canal Baltique-Mer Blanche, qui a été construit par des prisonniers de Goulag. Certes, avant le tournage, les autorités se sont souciées de s’occuper un peu de l’apparence des prisonniers afin qu’ils n’affichent pas de signes de décharnement. Rodtchenko a été impressionné par cette mise en scène : « Nulle part ailleurs je n’avais vu comment le travail pour le bien de l’État soviétique corrigeait aussi remarquablement les ennemis d’hier encore ».

La jeune fille au Leica, 1934

Outre sa concubine, l’artiste avant-gardiste Varvara Stepanova, Rodtchenko entretenait une relation avec Evguenia Lemberg, sa muse. C’est l’une de ses dernières photos. Le cliché a été réalisé par le photographe peu avant sa disparition tragique dans une catastrophe ferroviaire. D’ailleurs, l’année passée, cette photo a été vendue aux enchères par la maison Christie’s pour la bagatelle de 519 000 dollars.

Jeunes filles aux foulards. Parade sportive sur la place Rouge, 1935

Les autorités attendaient que les artistes chantent et forment un esprit sain dans un corps sain. L’esthétique du corps humain était d’ailleurs propre à tous les régimes totalitaires. 

Plongeon, 1934

Chez Rodtchenko, les parades sportives, mais aussi les athlètes et les simples gymnastiques matinales sont le triomphe du réalisme socialiste. Mais en tant que créateur, il commence à se lasser de ce style : « Bientôt, le 30e anniversaire du pouvoir soviétique, et de nouveau rien. La vie empire et devient de plus en plus ennuyeuse ». Après la guerre, il renoncera à ce genre de sessions.

Dans cet autre article, nous vous expliquons comment la mode du sexe et de la mort s’est emparée de l’avant-garde soviétique.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies