Les huit meilleurs films sur les Romanov, la famille impériale russe détrônée

Getty Images
De nombreux mystères planent encore sur la vie des derniers Romanov, y compris leur relation avec le «Moine fou» Raspoutine et les circonstances de leur meurtre. Il n’est donc pas surprenant que les cinéastes russes, hollywoodiens et européens continuent de s’inspirer de leur histoire…

Anastasia (1956)

Avec Ingrid Bergman et Yul Brynner en tête d’affiche, le film conte l’histoire d’Anna Koreff, qui a prétendu être la Grande-Duchesse Anastasia, fille de Nicolas II, qui aurait par miracle survécu au massacre de la famille royale russe en 1918. Toutefois, les milieux émigrés russes de Paris ne crurent pas tous à son histoire.

Nicolas et Alexandra (1971)

Ce film britannique retrace la vie de la famille royale russe, notamment les relations entre Nicolas II et son épouse Alexandra, du début du XXe siècle jusqu'à leur exécution. Le film a été nominé pour six Oscars, remportant deux prix: Meilleurs costumes et Meilleure direction artistique.

Lire aussi : Quatre «scandales sexuels» qui ont éclaboussé la famille Romanov

Raspoutine, l'agonie (1974)

Le film dresse le portrait de l’une des figures les plus mystérieuses de l’histoire russe. Grigori Raspoutine, un paysan sibérien qui se proclamait saint, est devenu extrêmement influent dans la famille royale. Ce pouvoir, cependant, a suscité la suspicion et alimenté la haine de la noblesse, ce qui a fini par coûter la vie à Raspoutine.

L'Assassin du tsar (1991)

Dans les années 1990, le docteur Smirnov commence à soigner Timofeïev (joué par Malcolm McDowell), qui prétendait être l'un des bourreaux de la famille royale russe. Au début, il semble que ce n’est qu’un psychopathe, mais bientôt Smirnov se rend compte que l’affaire n’est pas si simple, et qu’il pourrait y avoir une part de vérité dans les propos de Timofeïev.

Lire aussi : Qui parmi les Romanov a survécu à la Terreur Rouge il y a un siècle?

Raspoutine - Démon Noir (1996)

En 1883, le jeune paysan Grigori Raspoutine vit dans un village sibérien. Il vient de découvrir qu'il possède des capacités inhabituelles de prophète et de guérisseur. Plus tard, il devient l'un des hommes les plus puissants de l'Empire russe. Raspoutine met à l’affiche Alan Rickman et Ian McKellen.

Les Romanov: Une famille couronnée (2000)

Après avoir abdiqué en mars 1917, Nicolas II a perdu sa position privilégiée et est devenu le « colonel Romanov ». Il vit avec sa famille en résidence surveillée dans la ville sibérienne de Tobolsk, aujourd'hui Ekaterinbourg. Les Romanov essaient de s'habituer à leur nouveau statut social, mais ils n’ont aucune idée du terrible destin qui les attend. Ce film raconte leur histoire.

Lire aussi : Dix faits importants concernant l’assassinat de la famille royale

Raspoutine (2011)

Ce téléfilm russo-français est l'un des derniers opus consacrés au « Moine fou » Grigori Raspoutine, interprété par Gérard Depardieu. L'acteur prétend que Vladimir Poutine s’est vu soumettre le scénario du film et qu'il y a ensuite apporté plusieurs modifications.

Matilda (2017)

Matilda, l'un des films russes les plus scandaleux de ces dernières années, raconte l'histoire des relations romantiques entre l'héritier du trône russe Nicolas Romanov (devenu Nicolas II) et Matilda Kchessinskaïa, une ballerine du théâtre impérial.

Des croyants orthodoxes, dirigés par Natalia Poklonskaïa, ancienne procureure de Crimée et actuelle députée de la Douma, ont fait campagne pour interdire le film, qui selon eux insultait l’église orthodoxe et se moquait de Nicolas II, canonisé en 2000.

Dans cet autre article, découvrez quelle part de sang russe coulait à l’époque dans les veines des Romanov.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies