Fusils AK-47 détournés: lorsque la Kalachnikov est tout sauf une arme meurtrière

Legion Media
Au XXe siècle, Kalachnikov est devenu un véritable symbole de la culture russe, aux côtés du ballet, de Tolstoï ou des matriochkas. Le reste du monde n’a pas non plus été long à détourner cette arme pour la faire figurer dans des domaines des plus variés.

La vodka

Cela ferait un parfait souvenir à ramener de Russie : le célèbre fusil d’assaut doté d’un canon rempli de la quintessence des boissons russes. La ligne de vodka Kalachnikov a été lancée en 1995 et n’a pas eu de mal à conquérir le globe depuis sa fabrique située en République d’Oudmourtie (968 kilomètres à l’est de Moscou).

Ce produit est disponible en différentes versions. La plus impressionnante est une bouteille en verre en forme d’AK-47 fabriquée en France et placée dans une valise militaire. Une autre variante élégante imite la forme d’un obus. La pièce la plus onéreuse coûte plus de 240 euros pour 0,7 litre.

Les films et jeux vidéo

Les réalisateurs d’Hollywood utilisent la Kalachnikov de manière incessante. Iouri, personnage joué par Nicolas Cage dans Lord of War, présente par exemple cette arme aux spectateurs de la façon suivante : « Depuis la fin de la guerre froide, la Kalachnikov est devenue le premier produit d’exportation de la Russie, devant la vodka, le caviar et les écrivains suicidaires ».

Depuis que cet iconique fusil d’assaut a fait sa première apparition dans un film soviétique, en 1954, elle a submergé l’industrie cinématographique, en s’insérant dans des blockbusters tels que X-Men : Le Commencement, Hitman, The Mechanik, Rambo III et d’innombrables autres. Il a atteint une telle popularité qu’il est difficile d’imaginer un grand méchant d’Hollywood ne gardant pas précieusement un Ak-47 sous son oreiller.

Les jeux vidéo ne font d’ailleurs pas exception. C’est en effet un must pour tous les tireurs d’ajouter une Kalachnikov à leur arsenal.

La musique

En 2003, le musicien colombien et militant pour la paix César López a créé un hybride d’AK-47 et de guitare et a baptisé l’instrument en résultant « escopetarra ».

Depuis, des répliques de fusils-guitares sont apparues en différents lieux, et certaines d’entre elles sont, on doit bien l’avouer, plutôt stylées.

De nombreuses chansons sont dédiées à cette célèbre arme et son nom a été utilisé tant par de petits que par de grands groupes en provenance des États-Unis, du Mexique, de la Chine, de Russie et bien d’autres pays encore.

Les drapeaux, symboles nationaux et enfants

Un jour, le légendaire concepteur d’armes Mikhaïl Kalachnikov s’est confié à un journaliste quant à sa rencontre avec le ministre de la Défense du Mozambique : « Lorsque je l’ai rencontré, il m’a présenté le drapeau national de son pays, qui porte une image d’un fusil mitrailleur Kalachnikov. Et il m’a dit que lorsque les soldats de la libération sont retournés dans leur village, ils ont nommé leurs fils +Kalach+ ».

En plus du Mozambique, des nations telles que le Zimbabwe, le Timor Oriental et le Burkina Faso ont adopté un écusson sur lequel figure un AK-47. La combinaison entre une houe d’agriculteur et un fusil d’assaut Kalachnikov était en effet un motif populaire dans certaines contrées d’Afrique.

La mode

C’est de manière inattendue que la Kalachnikov a envahi le monde de la mode en 2016 avec une ligne de vêtements spéciale.

« Je ne comprends pas comment il est possible pour nous de ne pas produire notre propre ligne de vêtements et d’accessoires de la marque », a alors déclaré Vladimir Dmitriev, directeur marketing de Kalachnikov Concern.

Ces patrons ont été concrétisés et à présent les adeptes de la mode peuvent faire l’acquisition de t-shirts, parapluies, casquettes, ou même de couvertures signés Kalachnikov. Les prix varient de 14 euros pour des gants à 40 euros pour un parapluie.

L’art

Le mythique fusil a inspiré énormément d’artistes, ayant ainsi décidé d’intégrer des AK-47 dans leurs œuvres. La photo ci-dessus présente un objet d’art réalisé par un artiste anonyme du Mozambique.

Voici même des Kalachnikovs dorées installées au Palais d’Abedin, au Caire.

Des artistes contemporains britanniques ont également placé l’AK-47 au centre de leur exposition AKA Peace, présentant l’arme sous des formes, caractéristiques et placements inattendus.

Le fusil s’impose également comme une importante source d’inspiration pour des joaillers internationaux.

Vous souhaitez en savoir plus sur les véritables Kalachnikovs ? Rendez-vous dans cette autre publication !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer