Pourquoi en Russie les astronautes sont-ils appelés «cosmonautes»?

Roscosmos
Les deux termes désignant les «voyageurs de l'espace» ont en réalité des significations différentes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les Russes et les Américains se réfèrent différemment aux membres de leurs programmes respectifs de vol spatial. Bien que le travail d'un membre d'équipage implique pratiquement les mêmes risques, responsabilités et récompenses aux États-Unis qu'en Russie, la dénomination s’y avère strictement différente.

Ainsi, pourquoi le héros américain Neil Armstrong est-il qualifié d’« astronaute » alors que le pionnier russe de l'espace Iouri Gagarine l’est de « cosmonaute » ?

L'univers contre les étoiles

Aux fondements de la différence se trouve une origine linguistique commune. Tous deux tirent en effet leurs racines de la langue grecque, où « cosmos » (κόσμος) désigne l’« univers », tandis que le terme « astro » (αστρον) signifie « étoile »/« astre ».

Dans les deux cas également, la deuxième partie dérive du mot grec « nautes » (ναύτης), qui signifie « marin » et que l’on retrouve par exemple dans « argonautes », les mythologiques marins partis avec Jason à bord du navire Argo à la recherche de la toison d’or. Par conséquent, les Russes désignent les membres de leur programme de vols spatiaux comme ceux qui « naviguent dans l'univers », tandis que les Américains nomment les leurs de « marins des étoiles ». Bien que les deux termes se réfèrent exactement à la même occupation, les Russes utilisent également le terme « astronaute », mais dans un contexte différent de celui des États-Unis.

Science-fiction contre réalité

Alors que la NASA utilise le terme « astronaute » pour définir les membres d'équipage de ses vaisseaux spatiaux, les Russes préfèrent avoir recours à ce mot dans un sens différent.

Avant qu'Ary Sternfeld, un ingénieur polonais né dans l'Empire russe en 1905 (mort en 1980 à Moscou), ne crée le terme « kosmonavtika » (« cosmonautique »), le terme russe alternatif « zvezdoplavanie » (soit « navigation stellaire ») était largement utilisé en Russie. Pourtant, c'était bien avant le premier vol dans l'espace, lors duquel les autorités soviétiques ont finalement opté pour le terme « cosmonaute » une fois pour toutes.

Selon une autre théorie, un ingénieur aérospatial soviétique nommé Mikhaïl Tikhonravov (1900-1974) aurait inventé le terme « cosmonaute » et l'aurait popularisé dans la communauté aérospatiale russe, par opposition au terme « astronaute » utilisé en Occident.

Pour les Soviétiques, le préfixe « astro » impliquait par ailleurs de longs voyages dans l'espace vers les étoiles, donnant au terme une touche de science-fiction. Ainsi, alors que les cosmonautes étaient de véritables membres d'engins spatiaux voyageant dans l'espace proche, les astronautes – au sens russe du terme – étaient des voyageurs de l'avenir qui n'existaient que dans les pages de la littérature de science-fiction.

Dans cet autre article, nous analysions les conséquences possibles du succès du Crew Dragon de SpaceX pour l’industrie spatiale russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies