En images: les six plus beaux arcs de triomphe de Russie

Legion Media
La plupart ont été érigés en l'honneur de grandes victoires. Mais certains ont été créés à la gloire du système socialiste. Nous avons sélectionné les plus remarquables.

Suivez Russia Beyond sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Portes triomphales à Moscou

L'arc de triomphe, couronné d'un char et d'une sculpture de la déesse de la victoire Niké, se dresse à Moscou sur l’avenue Koutouzov et est une « réincarnation » d'après-guerre d'un autre arc érigé par décret de Nicolas Ier en 1834.

L'empereur voulait que Moscou ait un arc commémoratif en l'honneur de la victoire du peuple russe dans la Guerre patriotique de 1812 contre la France napoléonienne - semblable à celui qui est apparu à Saint-Pétersbourg en 1834 également.

Les premières portes triomphales étaient en bois. Plus tard, elles ont été refaites en pierre. Mais en 1936, elles ont été démantelées en raison de changements dans le plan général de la ville. Les colonnes en fonte de la porte sont ensuite restées entreposées sur une place de la ville pendant plusieurs années, jusqu'à ce qu'elles soient fondues pour les besoins de l’armement pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les portes ont été restaurées pour obtenir leur forme actuelle en 1966-1968. Pour cela, 150 sculptures ont été coulées à nouveau et 12 nouvelles ont été créées pour les colonnes.

Portes triomphales de Narva à Saint-Pétersbourg

Pendant un certain temps, c’étaient littéralement les portes de la ville – la capitale d'alors – pour ceux qui sont arrivaient d'Europe.

La porte a été conçue par l'italien Giacomo Quarenghi. Elle a été construite en 1834 en l'honneur de la victoire à l’issue de la guerre de 1812. En 1944, des troupes soviétiques la traversèrent, levant le blocus de Leningrad.

Désormais, un musée de la gloire militaire se trouve dans l’espace intérieur de la porte, qui s’étend sur trois niveaux avec le sous-sol.

Arche de l'État-major général à Saint-Pétersbourg

L'arche de la place du Palais, en plein centre-ville, fait également partie du bâtiment de l'État-major - sa façade de 580 m de long a longtemps été considérée comme l'une des plus longues d'Europe.

Elle a été conçue plus tard que le bâtiment lui-même et était également un symbole de la victoire lors de la guerre de 1812. Tous les bas-reliefs de l'arche sont fabriqués à partir de moulages de trophées militaires, et des statues d'anciens guerriers se dressent sur les côtés. Un char avec la déesse Niké la couronne.

L'architecte d'origine italienne Carl Rossi, qui l'a conçu, considérait l'arche comme l’élément dominant de l'ensemble du bâtiment de l'État-major général, et c'est aujourd'hui l'une des cartes de visite de la ville.

Aujourd'hui, les trésors de l'Ermitage sont situés dans l'aile est de ce bâtiment.

Arc de triomphe Saillant de Koursk

L'arc de triomphe fait partie de l'ensemble érigé en l'honneur de la victoire sur le nazisme en 1945. Il a été construit en 2000 à l'entrée de la ville héroïque de Koursk, où l'une des batailles clés de la Seconde Guerre mondiale, également connue en russe sous le nom de « bataille du saillant de Koursk », a fait rage en 1943.

Au pied de l'arc se trouvent quatre figures de guerriers de différentes époques – de l'ancienne Russie au milieu du XXe siècle –, et il est couronné d'une sculpture de saint Georges le Victorieux transperçant un dragon de sa lance.

Entrée principale du parc VDNKh

L'arche massive de style Empire stalinien est un autre symbole de la victoire dans la Seconde Guerre mondiale. Il est également devenu l'entrée principale du VDNKh (Exposition des réalisations de l'économie nationale), l'un des monuments architecturaux les plus reconnaissables de l'ère soviétique.

La partie avant de l'arc est couronnée d'un bas-relief arborant les armoiries de l'URSS, et sur le sommet se trouve la sculpture Conducteur de tracteur et kolkhozienne.

Les héros de l'ère soviétique tiennent une gerbe d'épis au-dessus de leur tête et personnifient l'industrie et l'agriculture.

Arche de l'entrée principale du parc Gorki

Le symbole du principal parc de la capitale est apparu en 1955, lorsqu'une arche grandiose conçue par G. Chtchouko et A. Spassov marquait l'entrée centrale. Pendant longtemps, l'arche de 18 mètres, située à proximité du pont de Crimée, a été l'un des symboles du nouveau Moscou socialiste.

À l'intérieur se trouve un petit musée retraçant l'histoire du parc, mais le plus intéressant est une terrasse d'observation située au sommet, qui offre une vue imprenable sur la colline des moineaux, les tours Choukhov et d’Ostankino et le gratte-ciel du ministère de Affaires étrangères.

Dans cette autre publication, découvrez les plus belles places de Moscou.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d'interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies