Arkhangelsk, un paradis de l’architecture en bois à la lisière du cercle polaire

Legion Media
Pour ceux qui cherchent à découvrir la Russie hors des sentiers battus, il existe des endroits comme Arkhangelsk, avec des sites et traditions fascinants que même les Russes ne connaissent pas bien.

Juste en-dessous du cercle polaire arctique, relativement proches des grandes mégapoles russes, la ville et la région d'Arkhangelsk ont préservé leurs traditions folkloriques séculaires, qui coexistent aux côtés des strates de cultures impériale, soviétique et russe contemporaine. En hiver comme en été, la ville sur la mer Blanche pourrait être une excellente nouvelle destination pour votre exploration de la Russie.

Histoire

À partir du XIIe siècle, la région d’Arkhangelsk était habitée par les Pomors (littéralement « peuple vivant au bord de la mer »), qui se sont installés le long de la côte de la mer Blanche et des bassins du nord du fleuve Dvina.

Pomors au début du XXe siècle

Bien que les Pomors ne soient pas considérés comme un groupe ethnique à part entière, nombreux sont les citoyens d'Arkhangelsk qui se revendiquent comme tels et promeuvent fièrement cette culture, qui est devenue une tendance locale grâce au groupe de designers populaire DoskaTreska. Aujourd'hui, vous pouvez trouver des gens qui affichent fièrement leur « pomorité » en arborant des pulls molletonnés avec des imprimés de DoskaTreska partout dans le monde.

Sweat-shirt populaire « gouvernorat du Pomorié d’Arkhangelsk » par DoskaTreska

Arkhangelsk, dont on considère que l'année de fondation est 1584, a été le principal port et centre de la Russie pour le commerce avec les Européens pendant plusieurs siècles. Dans les Nouvelles aventures de Robinson Crusoé de Daniel Defoe, le personnage principal du roman s'arrête même dans le port d'« Arch-Angel », en mer Blanche, sur le chemin du retour en Angleterre après ses aventures à travers le monde au début du XVIIIe siècle.

>>> Vojgora, mon amour: le lieu le plus froid de Russie occidentale

Pierre le Grand, cependant, a mis fin à l'âge d'or d'Arkhangelsk en déplaçant le lien principal entre les cultures européenne et russe vers Saint-Pétersbourg, fondée en 1703. Néanmoins, en raison de sa situation géographique, Arkhangelsk a continué à jouer un rôle important. Restant un point de connexion entre le centre de la Russie et l'Europe, Arkhangelsk pouvait héberger des soldats alliés et recevrait des fournitures de l'Occident pendant la plupart des conflits militaires russes ultérieurs, en particulier lorsque le port baltique de Saint-Pétersbourg était inaccessible. C'est pourquoi, lorsque vous êtes à Arkhangelsk, n'oubliez pas de jeter un œil au char britannique Mark V 9303 de 1919, trophée soviétique et symbole de la victoire finale des bolcheviks sur l'Armée blanche et l'intervention alliée pendant la guerre civile russe. Dans le même temps, vous pouvez trouver plusieurs monuments commémoratifs des contributions britannique, islandaise et nord-américaine à la victoire russe dans la Seconde Guerre mondiale, une référence à leur aide cruciale lors des convois arctiques d'août 1941 à mai 1945.

Char britannique gardé en trophée en 1919 au centre d'Arkhangelsk

Culture

En raison de l’abondance de forêts, le principal matériau de construction d'Arkhangelsk a longtemps été le bois, ce qui a donné lieu à une grande variété d'exemples d'architecture nordique distinctive. Bien que de nombreuses maisons en bois disparaissent progressivement du paysage de la ville, les exemples les plus remarquables de l'architecture traditionnelle en bois de toute la vaste région d'Arkhangelsk sont soigneusement préservés dans le spectaculaire musée en plein air de Malié Koreli, situé à 25 km de la ville. Le musée recrée avec succès les intérieurs historiques des bâtiments, organise des activités en plein air traditionnelles et sert même de base pour le ski et le snowboard en hiver.

Musée d'architecture en bois de Malié Koreli

D'autres exemples d’architecture en bois peuvent encore être trouvés dans la ville, alternant avec de rares structures en pierre et en brique du XVIIe siècle et du début du XXe siècle : des stalinkas impériales (bâtiments érigés sous le règne de Joseph Staline), des khrouchtchevkas économiques (construites sous Nikita Khrouchtchev) et brejnevkas colossales (sous Leonid Brejnev).

Rue Tchoumbarova-Loutchinski, principal emplacement des structures en bois historiques d'Arkhangelsk, mêlées à des bâtiments de l'ère Brejnev

Fait intéressant, les premières structures constructivistes utopiques soviétiques étaient en bois, ce qui fait d'Arkhangelsk un endroit unique, où un style hautement fonctionnel a émergé.

Le constructivisme en bois aujourd'hui. N°44, rue Komsomolskaïa

Heureusement, les premiers bâtiments constructivistes en bois sont toujours en place, bien que dans un état déplorable, dans l’attente que les autorités prennent des mesures. Vous pouvez trouver des exemples de ces ruines post-soviétiques romantiques sur aux 3-7 de la rue Severodvinskaïa.

>>> La photographie, dernier rempart pour contrer la disparition totale des églises en bois de Russie

Bâtiments constructivistes en bois des années 1930 : logements pour les professeurs de l’université locale. N°3-7 de la rue Severodvinskaïa

Autre un rappel nostalgique du passé et trait distinctif du vieil Arkhangelsk : les mostotchki (мосточки), ou des routes étroites revêtues de planches de bois, longeant soit des gratte-ciel soit de petits bâtiments en bois. Les autorités locales ne semblent pas vouloir supprimer ce symbole chaleureux d'un passé d’architecture en bois et organisent de temps en temps la réparation des routes.

Routes mostotchki en planches dans les rues d'Arkhangelsk

De nombreux anciens métiers régionaux sont encore conservés à Arkhangelsk. Il s'agit notamment de la sculpture sur ivoire et de la sculpture sur bois, de la broderie, du tissage et de la peinture folklorique décorative. Vous pouvez facilement trouver ces articles à l'école d'artisanat Bourtchevski dans le centre-ville et dans les magasins spécialisés locaux, tels que Belomorski Ouzori.

Souvenir en bois d'Arkhangelsk, « Oiseau du bonheur »

Le musée d'art d'Arkhangelsk possède également une riche collection d'articles ménagers traditionnels, ainsi qu'un grand nombre de belles icônes, collectées dans de petites églises de village de toute la région.

Peinture folklorique décorative d'Arkhangelsk (province de Mezen)

Il n'y a pas longtemps, le musée a invité des graffeurs locaux à décorer son bâtiment avec des graffitis reprenant de célèbres peintures du XXe siècle, unissant symboliquement l'avant-garde russe à l'art médiéval chrétien orthodoxe, qui a eu une grande influence sur le premier.

Musée d’art d’Arkhangelsk

Cette campagne a encouragé d'autres artistes locaux à « moderniser » de nombreux autres bâtiments de la ville que vous pouvez explorer.

Murs du musée d'art d'Arkhangelsk recouverts de graffitis reprenant les œuvres de Dmitri Vroubel (à gauche) et de Kazimir Malevitch (à droite)

>>> En photos: les sept plus beaux villages de Russie

Nourriture

À Arkhangelsk, vous avez une grande chance de tester une nourriture qui pourrait ne pas être familière même à certains Russes. En raison de la proximité de la mer Blanche, vous pouvez déguster de nombreux poissons, comme le paltous (flétan), la treska (morue de l'Atlantique), la navaga jaune et le siomga (saumon). Le plus souvent, vous dégusterez un repas copieux composé uniquement de poisson avec des pommes de terre, mais parfois le chef peut l'envelopper dans des tourtes ouvertes appelées koulebiakas ou changas.

Les habitants préparent également toutes sortes de pâtisseries - kalitkas et vatrouchkas avec des baies de la forêt, comme la morochka (petit-mûrier), la klioukva (canneberge), la brousnika (airelle rouge) et la tchernika (myrtille). Un autre délice local célèbre est le kozouli, un biscuit au gingembre épais avec une décoration en glaçage. Rendez-vous dans n'importe quelle boulangerie locale pour déguster les spécialités authentiques d’Arkhangelsk.

Kozouli, biscuit au gingembre de Noël typique d’Arkhangelsk

Enfin, à partir de 1918, l’usine expérimentale de traitement d’algues d’Arkhangelsk est devenue la seule entreprise russe à transformer les algues arctiques pour produire des produits biologiques à base de chou marin ou de laminaires, y compris des chips, des épices et même de la confiture. Vous pouvez trouver des magasins vendant les produits de l’usine dans les principaux centres commerciaux de la ville, comme Titan Arena et EuroPark, ou dans l’usine elle-même, au 328 de l’avenue Leningradski, où vous pouvez en apprendre davantage sur l’histoire de ce lieu fantastique.

Quai nord de la Dvina

Si vous visitez Arkhangelsk en hiver, rendez-vous sur le quai nord du fleuve Dvina pour découvrir une nature nordique féerique. Lorsque vous voyagez en été, essayez de vous rendre à Arkhangelsk avant la fin juin car chaque année depuis 1990, le Théâtre régional de la jeunesse Panov accueille le Festival international de théâtre de rue, invitant des artistes expérimentaux du monde entier. Alors, bienvenue à Arkhangelsk, une ville qui vaut vraiment le détour !

Festival international de théâtre de rue

Dans cet autre article, découvrez un site de Russie à la célèbre architecture en bois parfaitement conservée : la légendaire île de Kiji.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies