Les six merveilles du palais des tsars de Pavlovsk

Vadim Razoumov
Des centaines de livres et d'études scientifiques ont été écrits sur l'histoire de cet endroit: le nombre d’œuvres d'art inestimables disséminées sur le territoire de l'ancienne résidence impériale dépasse l’entendement.

Le palais d'été de l'empereur Paul Ier, situé à seulement 20 km au sud de Saint-Pétersbourg, est connu dans le monde entier pour son extraordinaire beauté. Chaque recoin du parc de Pavlovsk et chaque centimètre de l'intérieur de ce palais sont des œuvres d'art soigneusement conçues par les meilleurs spécialistes.

Le palais, principal merveille architecturale

À première vue, ce palais semble moins pompeux que les autres résidences impériales proches de Saint-Pétersbourg. Mais c’est précisément dans son laconisme architectural et ses lignes épurées de style classique que se cache sa beauté ! Le palais de Pavlovsk peut être qualifié de chef-d'œuvre du classicisme russe. De nombreux nobles et seigneurs de toute la Russie ont cherché à recréer des éléments de la résidence de Pavlovsk sous une forme plus modeste. Dans les intérieurs de cette attraction s’entremêlent différents styles et motifs.

>>> Les quinze plus beaux palais des Romanov

La construction du palais a commencé en 1782 et des architectes de renom tels que Charles Cameron, Vicenzo Brenna, Pietro Gonzago ou encore Andreï Voronikhine ont travaillé sur sa réalisation. Grâce à leurs efforts, l’ensemble constitué du palais et du parc est devenu un idéal, un modèle de manoir à imiter pendant des générations.

Le temple merveilleux de l'Amitié

Le temple de l'Amitié situé dans le parc de Pavlovsk est une véritable expression des sentiments dans la pierre. Ce chef-d’œuvre architectural n’est pas simplement une décoration du parc, c’est un cadeau que le futur empereur Paul Ier et son épouse Maria Féodorovna ont fait à la mère de Paul, la puissante impératrice Catherine II. De nombreux historiens ont décrit les relations tendues entre Catherine et son fils. Néanmoins, la jeune famille a décidé de faire un geste plein de sagesse : en construisant le temple, elle remerciait officiellement Catherine II pour leur avoir offert ces terres et exprimait son désir de mener une vie pacifique, sans querelles ni conflits.

Colonnade d'Apollon : quand les éléments nous émerveillent

Parfois, le paysage du parc de Pavlovsk est modelé par la nature elle-même. Par exemple, les éléments ont « travaillé » sur la colonnade d'Apollon. Ce monument a été construit entre 1782 et 1783 sur les rives de la rivière Slavianka, en face du palais de Pavlovsk. À l'origine, la colonnade d'Apollon était un anneau de colonnes doriques au centre duquel se dressait une statue du dieu grec, protecteur des arts. Mais en 1817, un violent orage a éclaté à Pavlovsk. Une partie de la colonnade s'est effondrée, « brisant » le cercle de colonnes. Cependant, l’intervention de Mère nature était si impressionnante qu’il a été décidé de ne pas restaurer la colonnade – et elle est restée dans cet état.

>>> Sept faits sur un château anglais de la côte russe

Sculptures de personnages merveilleux

Les propriétaires du palais de  Pavlovsk, Paul Ier et son épouse Maria Fedorovna, ont beaucoup voyagé en Europe et étaient passionnés par la mythologie antique. Les époux appréciaient beaucoup la sculpture et ont donc recouru à cette dernière pour décorer leur résidence.

À Pavlovsk, vous pouvez voir non seulement des allées entières ornées de statues de dieux et déesses antiques, mais aussi d'autres personnages. Ainsi, l’un des ponts les plus pittoresques du parc est orné de statues de quatre centaures, et l’escalier principal menant au parc est gardé par des sculptures de lions rugissants et souriants. Tous ces « résidents » du parc lui confèrent une ressemblance avec un monde merveilleux, presque féerique, dans lequel sujets et époques se mêlent.

Pavillon des roses : une merveille architecturale et florale

Le pavillon des roses était le lieu de repos favori de l'impératrice Maria Feodorovna, et de nombreux écrivains et poètes russes y séjournaient régulièrement. Des bals et des fêtes ont eu lieu ici. Cet endroit impressionne par la richesse de sa décoration intérieure et par la magnifique roseraie qui l'entoure de tous les côtés.

>>> Le dernier palais des Romanov: Livadia en neuf faits

Merveille des « peintures naturelles »

En parcourant le parc Pavlovski, on peut y voir les œuvres d’artistes célèbres. Toutefois, ce ne sont pas des peintures dans des cadres, mais, comme on dirait maintenant, du land art. Par exemple, en 1807-1809, l'artiste Pietro Gonzago a créé ici le « plus bel endroit » (comme l’appelait l’épouse de Paul Ier) - une sorte de scène théâtrale sous forme d’arbres regroupés en petites îles dans un pré.

Il y a aussi le « Cercle de bouleaux blancs » - une petite section du parc encadrée par de minces bouleaux. D’ici partent sept sentiers panoramiques, le long desquels on peut flâner en s’inspirant de la nature locale.

Dans cette autre publication, découvrez dix-sept sites fascinants du patrimoine mondial de l'UNESCO situés en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies