De Kaliningrad à Vladivostok: les plus beaux lieux de Russie en images

Ces clichés proposés dans notre série d’articles-photos attestent à quel point est belle et pleine de contrastes la plus grande contrée du monde. Nous vous invitons donc à découvrir la Russie dans toute sa diversité.

Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé, Saint-Pétersbourg

Magnifique de l'extérieur, cette cathédrale est encore plus impressionnante à l’intérieur. Sept kilomètres carrés de mosaïque couvrent ses murs ! Elle a été construite à l’emplacement où, en 1881, l'empereur Alexandre a été mortellement blessé.

Pogost (enclos paroissial) de Kiji, République de Carélie

Située à 764 km au nord de Moscou, l’île de Kiji abrite les plus anciennes églises en bois du pays. Par exemple, la chapelle Saint-Lazare date du XIVe siècle.

Plateau Bermamyt, République de Karatchaïévo-Tcherkessie

Cette montagne culmine à 2 592 mètres au-dessus de la mer. Ce « Trolltunga russe » offre en outre la meilleure vue sur l’Elbrous, point culminant d’Europe.

Pont suspendu sur le mont Ai-Petri, République de Crimée 

Il s’agit de l’un des monts les plus célèbres de la péninsule. Quant à son pont suspendu, c’est l’un des endroits les plus effrayants, mais à la fois les plus merveilleux de Crimée.

Nikola-Lenivets, région de Kalouga

Situé à 218 km de Moscou, ce village est devenu la Mecque russe de l’art contemporain à ciel ouvert, et ce, grâce aux œuvres gigantesques que les artistes créent spécialement pour ce site, qui couvre 980 km² de champs, de prairies et de rivières.

Château du Nid d'hirondelle, République de Crimée 

Perché sur un rocher étroit surplombant la mer Noire à 40 mètres d’altitude, il rappelle un château médiéval, alors qu’en réalité cet édifice n’a été construit qu’au début du XXe siècle par le baron allemand von Stiengel, qui a bâti sa fortune en vendant du pétrole à Bakou.

Bâtiment de la société Singer, Saint-Péterbourg

Symbole majeur de la perspective Nevski, cet immeuble culte a été bâti au début du XXe siècle.

Manpoupounior, République des Komis

Ces sept colonnes rocheuses ont été formées par la seule force des vents. Situées au fin fond de la taïga, ces merveilles dont l’origine remonte à la nuit des temps ne peuvent être rejointes qu’en hélicoptère ou au bout d’une longue randonnée pédestre.

Mine Mir, République de Sakha (Iakoutie)

Ancienne mine de diamants, elle a un cratère tellement énorme, que des hélicoptères évitent de la survoler car ils risqueraient d’y être aspirés en raison des courants aériens qu’elle crée. De 525 mètres de profondeur et de 1 200 mètres de diamètre, c’est le deuxième plus grand trou creusé par l’homme au monde.

Tour Dominion, Moscou

Tout premier projet de Zaha Hadid en Russie, cet immeuble futuriste de couleur blanche surgit au milieu d’une zone industrielle. C’est en réalité un centre d’affaires, dont l’intérieur semble tout droit issu d’un film de science-fiction. 

Palais de Peterhof, Saint-Pétersbourg

Cette résidence estivale des monarques russes est située à 47 km de Saint-Pétersbourg. Vous y attendent fontaines dorées, palais, pavillons et interminables jardins que les touristes peuvent visiter tout au long de l’année.

Chara Sands, région de Transbaïkalie

Il parait qu’il s’agit du désert le plus étrange (et le plus beau) au monde. Ces sables sibériens sont entourés de lacs, de rivières et de glaciers, ce qui n’empêche pas que ce soit un vrai désert. Pour en savoir plus, suivez ce lien

Ermitage, Saint-Pétersbourg

Ce musée possède l’une des plus grandes collections d’art au monde et est en effet un joyau à lui tout seul. Le Palais d’Hiver, son bâtiment principal, était jadis la résidence des tsars.

Bois Tisso-Samchytovaya Rochtcha, Sotchi

Vieille de près de 30 millions d’années, cette forêt primaire située à 20 km de la ville balnéaire de Sotchi, devenue mondialement célèbre pour avoir accueilli en 2014 les Jeux olympiques d’hiver, reste pratiquement intacte.

Colonnes de la Léna, République de Sakha (Iakoutie)

Ces majestueux piliers rocheux s’élevant jusqu’à 100 mètres d’altitude bordent le fleuve de la Léna en Iakoutie. Cette merveille naturelle s’étendant sur plus de 40 kilomètres a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Clocher de l’église submergée Saint-Nicolas, Kaliazine

La région de Tver (200 km au nord de Moscou) abrite cette « Atlantide russe » sur la Volga. À l’époque, elle faisait partie du monastère de Kaliazine où se rendaient les tsars russes. Cette région a ensuite été inondée et seul le clocher s’élève aujourd’hui à la surface. Pendant une période, il a d’ailleurs servi de phare.  

Terre François-Joseph, région d’Arkhangelsk

Ici, vous ne trouverez ni de villages, ni de villes, et le seul moyen de rejoindre ce point de l’Arctique russe est au sein d’un groupe organisé. Ce voyage en bateau vous coûtera toutefois plusieurs milliers d’euros.   

Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, Moscou

C’est la carte de visite de la capitale russe et la cathédrale la plus célèbre du pays. En effet, il s’agit de neuf églises réunies en une seule et, comme l’assure une légende, les yeux de ses architectes auraient été crevés afin qu’ils ne puissent reproduire pareil chef-d’œuvre. Pour en savoir plus, suivez le lien. 

Datsan d'Ivolga, République de Bouriatie

Situé à 100 km du lac Baïkal, en Bouriatie, c’est le principal lieu de culte des bouddhistes de Russie, qui renferme en outre le corps impérissable du lama Dachi-Dorjo Itigilov.

Mosquée Cœur de la Tchétchénie, Grozny 

Portant le nom du président Akhmat Kadyrov, c’est la mosquée la plus grande d’Europe. Ses minarets atteignent 63 mètres d’altitude et elle peut accueillir jusqu’à 10 000 croyants. 

Pourquoi y a-t-il tant de «Suisses» en Russie ? Trouvez la réponse dans notre article

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies