Coupoles, peintures et vieilles pierres: les onze églises les plus anciennes de Russie

La Russie est célèbre pour la richesse de son architecture religieuse, dont les bulbes et couleurs sont dans tous les esprits. Ces édifices sont également le reflet d’un passé riche en événements, parfois malheureux. Aujourd’hui ils s’imposent donc comme une trace des temps et ravissent les personnes s’y rendant pour une prière ou une simple visite.

Il est difficile de le concevoir, mais la première église en pierre de la Rus’ a été érigée par les Slaves il y a plus de 1000 ans. L'église de la Dormition-de-la-Vierge-de-Kiev, plus connue sous le nom d’église de la Dîme, a en effet été sanctifiée dans la capitale de la Rus’ kiévienne, l’ancêtre de la Russie contemporaine, le 12 mai 996. Cette majestueuse cathédrale de style byzantin a cependant eu un destin malheureux. Elle n’a en effet pas survécu à l’invasion mongole du XIIe siècle et a alors été reconstruite au XIXe siècle, pour être détruite en 1935 par les bolcheviks.

Novgorod (402 kilomètres au nord-ouest de Moscou), ancienne capitale et l’une des plus antiques cités de Russie, peut se vanter d’abriter certains joyaux de l’architecture religieuse russe. Le Catholicon du monastère d’Antoniev, bâti vers 1122, en est l’un des plus anciens et précieux exemples.

Il vous faut aussi immanquablement visiter ici la cathédrale Saint-Nicolas, une expérience réellement inoubliable.

Ses fresques uniques du XIIe siècle constituent une attraction à part entière.

L’église de la Transfiguration-du-Sauveur-sur-Néréditsa, à seulement 1,5 kilomètre en dehors de Novgorod, n’a quant à elle pas eu autant de chance. Ses fantastiques peintures ont été détruites durant de violents affrontements lors de la Seconde Guerre mondiale.

La cathédrale Sainte-Sophie, toujours à Novgorod, paraît encore sublime, malgré près d’un millénaire d’histoire tourmentée.

Si vous êtes à Moscou, prévoyez un jour ou deux pour visiter la région de Vladimir (179 kilomètres à l’est), afin de contempler les chefs-d’œuvre médiévaux qui s’y trouvent, tels que l’église Saints-Boris-et-Gleb. Érigée à la demande du fondateur de Moscou, Iouri Dolgorouki, elle a conservé son apparence authentique.

Il ne faut pas non plus rater l’église de l'Intercession-de-la-Vierge-sur-la-Nerl, si vous souhaitez admirer de vos propres yeux une vue de carte postale. Asseyez-vous, détendez-vous et profitez.

La cathédrale de la Transfiguration-du-Sauveur à Pereslavl-Zalesski est une autre église blanche ayant conservé son charme d’antan à proximité de Moscou. Ancienne, sous-estimée et charmante.

Si vous préférez les projets plus ambitieux, prenez la direction de la capitale régionale, Vladimir, afin d’y apercevoir la cathédrale de la Dormition, avec ses 6 piliers et ses 5 dômes, sans oublier ses peintures réalisées de la main de l’illustre Andreï Roublev. Elle vaut 5 étoiles, indubitablement.

L’église Saint-Michel-Archange se dresse au-dessus de l’antique cité de Smolensk (368 kilomètres à l’ouest de Moscou). Son aspect authentiquement ancien vous bouleversera, nous n’en doutons pas.

Découvrez à présent notre sélection des églises russes les plus insolites. Croyez-nous, elles valent le détour !

Les droits sur ces publications sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies