Quelle forteresse russe possède une porte vers un autre monde?

Selon l'une des légendes sur la plus ancienne forteresse russe, Naryn-Kala, Allah pourrait être entendu à travers les «Portes du Jugement dernier» situées ici.

La plus ancienne forteresse de Russie, connue sous le nom de Naryn-Kala, est située dans la ville de Derbent, dans la République du Daghestan. Plus grande bastion fortifié de tout le Caucase du Nord, il a été fondé au VIe siècle par les Perses, lorsque la ville était sous la domination de l'Empire Sassanide. Il existe de nombreuses versions sur ce que son nom signifie. La plus populaire d'entre elles est que Naryn-Kala signifie « forteresse ensoleillée » dans les langues turques.

Naryn-Kala fait partie d'un vaste système de fortifications connu sous le nom de Dag-Bary (« mur de la montagne ») qui comprenait un mur s'étendant sur plus de 40 km du littoral à la montagne. Dag-Bary a été conçu pour protéger l'Asie occidentale et la région transcaucasienne contre les nomades du nord.

On dit que sept fois plus de matériaux ont été dépensés pour la construction de Dag-Bary que pour la Grande Pyramide de Gizeh. Selon la légende, 10 000 guerriers, 6000 maîtres artisans et 300 architectes ont travaillé dur pour créer ce complexe impressionnant. Le prince perse Shahanshah (Roi des rois) Khosrow Ier s'est rendu à Derbent pour supveriser la construction en personne.

Cependant, plus tard, les conquérants sont venus de la direction opposée. Au VIIIe siècle, Derbent fut prise par le califat omeyyade. Les Arabes appréciaient également la position stratégique de Naryn-Kala et l'ont utilisée comme l'un des principaux centres de diffusion de l'islam dans le Caucase du Nord.

La citadelle fortifiée avec des murs de trois mètres d'épaisseur et de 20 mètres de haut a survécu à de nombreux siècles troublés, y compris de nombreux changements de pouvoir dans la région et les invasions dévastatrices de l'Empire Seldjoukide et de Tamerlan. D'autres parties de Dag-Bary, principalement le long mur, se sont révélées moins chanceuses et ont été définitivement détruites.

Du XVIIe au XIXe siècle, la région devint une pomme de discorde entre les empires russe et perse. En 1813, après de longues guerres, Derbent et la forteresse de Naryn-Kala furent intégrées à la Russie.

Certains bâtiments de la forteresse sont uniques. Une ancienne église chrétienne souterraine du IVe siècle a été utilisée par les Arabes comme réservoir. Connecté à une source, il a aidé la forteresse à survivre à tous les sièges en fournissant de l'eau.

Les vestiges des luxueux palais, des maisons nobles et du hammam témoignent du niveau de vie et du confort des habitants de Naryn-Kala.

L'un des sites les plus remarquables de la forteresse est la soi-disant « Porte du Jugement dernier », les restes d'un site islamique sacré destiné aux rituels. Construit aux X-XIèmes siècles, les « portes » étaient considérées comme une connexion avec un autre monde. Les mystiques médiévaux étaient sûrs qu'Allah pourrait être entendu ici.

L'ancienne ville de Derbent a beaucoup de raisons d'être fière. Non loin de la citadelle Naryn-Kala se dresse la plus ancienne mosquée de Russie. Découvrez comment elle a réussi à exister pendant plus de 1300 ans.

L'une des plus anciennes colonies du Caucase du Nord, Kala-Koreïch, était un centre important pour la diffusion de l'islam dans la région. Pour la découvrir, jetez un œil à cette publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.