Super lune bleue de sang: d’incroyables photographies prises aux quatre coins de la Russie

Le 31 janvier, la Lune brillait au-dessus du monument aux héros de l’Armée rouge à Vladivostok. La super lune bleue de sang a pu être observée à travers le pays tout entier.

Le 31 janvier, la Lune brillait au-dessus du monument aux héros de l’Armée rouge à Vladivostok. La super lune bleue de sang a pu être observée à travers le pays tout entier.

AP
Vous n’avez pas pu contempler ce spectacle dans la nuit de mercredi 31 janvier à jeudi 1er février? Pas d’inquiétude, Russia Beyond a rassemblé pour vous quelques-uns des plus saisissants clichés de ce phénomène extrêmement rare, réalisés en Russie.

Non pas un, non pas deux, mais trois phénomènes naturels séparés ont eu lieu simultanément dans la voute céleste entre mercredi et jeudi : une combinaison baptisée « super lune bleue de sang ». Il s’agit d’une éclipse lunaire, d’une super lune et d’une lune de sang. Rien que ça. Dans l’hémisphère est, cela s’était produit pour la dernière fois en 1982, tandis que dans l’hémisphère ouest cela remonte à plus de 150 ans !

La Lune s’élève au-dessus du relief de la ville de Vladivostok, en Extrême-Orient.

La Russie a été particulièrement gâtée avec cette vue splendide au milieu de la nuit.

À Vladivostok, les différentes phases d’une éclipse lunaire totale, combinée à une lune bleue et à une super lune.

La super lune apparaît lorsque la Lune est pleine et que l’astre s’approche du point le plus près de la Terre. L’étoile peut alors être 14% plus grande et 30% plus brillante qu’une pleine lune ordinaire.

Une jeune femme emmène son enfant pour une promenade nocturne à Simferopol, en Crimée.

Si la super lune est la seconde du mois, elle est alors qualifiée de lune bleue. Lorsqu’une éclipse se produit, on obtient alors ce que l’on appelle une lune de sang : la sphère céleste devient orange, voire même rouge foncé. Le tout combiné, cela donne une super lune bleue de sang.

Cette girouette en forme d’ange, véritable curiosité de Saint-Pétersbourg, culmine au sommet de la Cathédrale Pierre-et-Paul, et n’en est que sublimée par la Lune.

Bien que cette coïncidence est extrêmement rare, la NASA a déclaré que nous n’aurons pas à attendre trop longtemps pour y assister à nouveau, puisque cela se reproduira en … 2037.

Autre phénomène céleste enchanteur, les aurores boréales sont en Russie de plus en plus prisées par les touristes. Admirez donc quelques clichés réalisés dans ce vaste pays pour immortaliser la beauté de Mère Nature.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.