Les sites russes dignes de compléter la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Iouri Kaver / RIA Novosti
Quels sont les sites russes qui pourraient venir compléter la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO? RBTH revient sur les biens dignes d’y figurer.

Le Comité du patrimoine mondial, qui s’est réuni du 2 au 12 juillet à Cracovie, en Pologne, a ajouté la cathédrale et le monastère de l’Assomption de l’île-village de Sviajsk, sur la Volga, à sa liste des sites culturels, et les paysages de la Dauria, région montagneuse à l’est du lac Baïkal, à celle dédiée aux sites naturels. Voici un bref aperçu de quelques autres merveilles qui font la beauté du territoire russe et qui mériteraient tout autant d'être référencées par l'UNESCO.

1. Pskov

Crédit : Vostock-PhotoCrédit : Vostock-Photo

La Russie pourrait proposer l’année prochaine à l’UNESCO d’inscrire sur la Liste le centre historique de Pskov et ses environs (à 700 km au nord-ouest de Moscou). La ville et ses environs comptent plus de 15 sites naturels, culturels et historiques de la République féodale de Pskov, un État médiéval ayant existé du XIIIe au XVIe siècles, notamment le monastère de la Transfiguration-du-Sauveur (ou monastère de la Miroja d’après le nom de la rivière sur laquelle il est situé) du XIIe siècle avec ses fresques uniques, ainsi que les tours de la forteresse de Pskov.

2. Iouriev-Polski

Crédit : Iouri Kaver / RIA NovostiCrédit : Iouri Kaver / RIA Novosti

La célèbre cathédrale Saint-Georges, construite dans la première moitié du XIIIe siècle à Iouriev-Polski (à environ 150 km au nord-est de Moscou), attire de nombreux touristes qui viennent admirer les monuments en pierre de taille blanche.

La cathédrale conserve une croix de pierre sculptée installée par le prince Sviatoslav en souvenir du sauvetage miraculeux de la population pendant les fortes crues de la Volga en 1224. La cathédrale Saint-Georges pourrait figurer sur la Liste du patrimoine mondial dès 2019.

« Iouriev-Polski faisant partie de l’Anneau d’or (qui regroupe les anciennes cités princières situées dans un rayon de 400 kilomètres autour de Moscou, ndlr), la ville serait un excellent choix pour la Liste de l'UNESCO. Son architecture, et en particulier sa cathédrale, reflète l’histoire au long des siècles puisqu’elle a été construite avant les invasions mongoles. La petite ville a conservé en grande partie son environnement historique et son cadre naturel propre à la Russie centrale », a déclaré le professeur William Brumfield, auteur du livre de photos Architecture at the End of the Earth.

3. Pereslavl-Zalesski

Crédit : Vladimir Vyatkin / RIA NovostiCrédit : Vladimir Vyatkin / RIA Novosti

Pereslavl-Zalesski (à 130 km au nord-est de Moscou) a été fondée par le prince Iouri Dolgorouki au milieu du XIIe siècle. La ville fait partie de l’Anneau d’or et la cathédrale de la Transfiguration-du-Sauveur est digne de se trouver sur la Liste du patrimoine mondial.

C’est l’unique église en pierre blanche du nord-est de la Russie restée pratiquement intacte. Alexandre Nevski, héros national célèbre pour ses victoires militaires, y a été baptisé au XIIIe siècle. La cathédrale a été partiellement détruite pendant l’invasion de la Horde d’or, mais elle a été restaurée et Théophane le Grec y réalisa sa fameuse icône de la Transfiguration. Aujourd'hui, l’œuvre est exposée à la galerie Tretiakov, tandis que l’église ne possède qu’une copie.

4. Gorokhovets

Crédit : Iouri Kaver / RIA NovostiCrédit : Iouri Kaver / RIA Novosti

Cette petite ville de la région de Vladimir (300 km à l’est de Moscou) a été inscrite sur la Liste indicative du patrimoine mondial en 2017 et sa candidature pourrait être examinée par l’UNESCO en 2019. La ville a été habitée par des Slaves dès le Xe siècle et fait également partie de l’Anneau d’or.

L’UNESCO estime que le centre historique de Gorokhovets est un ensemble unique en termes d’archéologie, d’histoire, d’urbanisme et de paysage. Les experts font remarquer que l’architecture du centre-ville historique s’intègre harmonieusement dans le paysage environnant.

« Gorokhovets, située sur la petite rivière Kliazma, est l’une des villes les plus pittoresques du centre de la Russie. Heureusement qu’une grande partie de son patrimoine a survécu, pas seulement les églises, mais également les maisons de commerçants construites il y a plusieurs siècles. Je soutiens avec enthousiasme son inscription sur la Liste de l’UNESCO », a indiqué William Brumfield.

5. Rostov Veliki

Crédit : Varvara Gert'e / RIA NovostiCrédit : Varvara Gert'e / RIA Novosti

La vieille citadelle de Rostov est située sur les rives du lac Nero, à environ 200 km au nord-est de Moscou. Ses murs avec 11 tours abritent l’ancienne résidence du métropolite. Les portes Sud et Ouest sont flanquées de tours.

L’imposante résidence du métropolite est l’un des plus beaux ensembles de Russie, selon le site de l’UNESCO. Elle rassemble des chefs-d'œuvre de l’architecture russe nationale et de la peinture monumentale. Elle a été portée sur la Liste indicative de l’UNESCO en 1998.

Lire aussi : 

Toropets, une ville entre lacs, églises et légendes

Ces chefs-d’œuvre construits en Russie par de célèbres architectes étrangers

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer