Dix sites secrets de Saint-Pétersbourg

31 mai 2016 Elena Bobrova
RBTH a invité l’historien Lev Lourié à parler des sites historiques intéressants de la ville injustement oubliés par les guides touristiques.

Nous avons choisi les lieux pour les amateurs de toutes les périodes historiques.

1. Le panorama Petrovskaya Akvatoria

Un fragment du panorama Petrovskaya Akvatoria. Crédit : Ruslan Shamukov

Si vous vous intéressez à l’époque de Pierre Ier et au début du 18e siècle, vous devez absolument découvrir le panorama Petrovskaya Akvatoria avec ses petites figurines mobiles, qui a récemment ouvert ses portes. La maquette reproduit la ville dans ses premières années d’existence et séduira les grands comme les petits.

2. Le palais et le parc d’Oranienbaum

Le pavillon « Palais chinois », Oranienbaum. Crédit : Lori/Legion-Media

Amateurs de l’époque de l’impératrice Catherine II, fondatrice de l’Ermitage – rendez-vous au parc Catherine à Tsarskoïe Selo.  Oui, c’est ce que font la plupart des touristes. Mais si vous voulez découvrir la jeunesse de cette princesse allemande, optez plutôt le palais et le parc d’Oranienbaum. C’est l’unique résidence royale réalisée dans le style Rococo à avoir conservé son aspect original et à avoir peu souffert pendant la Seconde Guerre mondiale.

3. Les grandes places 

Crédit : Jean-Pierre Dalbéra

Pour les inconditionnels du XIXe siècle et si vous connaissez le poète Alexandre Pouchkine, promenez-vous dans toutes les grandes places – place du Palais, place du Sénat et place des Arts. Le célèbre poète russe fut témoin de leur création, dans les années 1820–1830, par l’Italien Carlo Rossi.

Arrêtez-vous dans l’ancienne confiserie Wolf et Béranger (perspective Nevski, 18, aujourd’hui Café littéraire). C’est ici que le 27 janvier 1837, Pouchkine retrouva son témoin Danzas pour se rendre ensuite sur le lieu du duel où le poète fut mortellement blessé.

4. La rive nord du canal Griboïedov 

La journée Dostoïevski à Saint-Pétersbourg. Crédit : Dmitriy Tsirenshikov

Fan des œuvres de Fiodor Dostoïevski, explorez le quartier situé sur la rive nord du canal Griboïedov, près de la place Sennaïa, souvent baptisé « le Saint-Pétersbourg de Dostoïevski ». Vous y trouverez la maison dans laquelle « vivait » Rodion Raskolnikov, personnage principal du roman Crime et châtiment, ainsi que les trois adresses réelles de l’écrivain. 

5. Le village Féodorovsky

Le village Féodorovsky. Crédit : Lori/Legion-Media

Pour ceux qui ont la nostalgie du dernier tsar russe Nicolas II, de Grigori Raspoutine et du début du XXe siècle, direction le village Féodorovsky à Tsarskoïe Selo. Vous y trouverez la cathédrale Féodorovsky où se rendait souvent la famille du tsar. Si vous aimez l’architecture Art Nouveau, promenez-vous sur la perspective Kamennoostrovskiy et arrêtez-vous dans l’hôtel particulier de la danseuse de ballet Mathilde Kschessinska (rue Kouïbychev, 2), favorite du tsarévitch Nicolas Alexandrovitch, futur Nicolas II.

6. Le croiseur Aurore

Crédit : Lori/Legion-Media

Passionnés par la révolution d’Octobre de 1917 et Vladimir Lénine, montez dans le croiseur Aurore (il sera de retour à quai en juin, après sa restauration), qui marqua le début de la révolution avec un tir de canon à blanc. Il faut également visiter la salle blanche de Smolny, où la révolution fut proclamée et deux appartements-musées : celui des Elizarov dans le district Petrogradsky (appartement de la sœur ainée de Lénine) et celui des Allilouïev (où vivait Nadejda Allilouïeva, épouse de Joseph Staline).

7. Nevski Piatatchok

Le village de Doubrovka. Crédit : Lori/Legion-Media

Pour les personnes intéressées par la Seconde Guerre mondiale et les 900 jours de siège de Leningrad, les lieux de combats seront, sans doute, les plus parlants. Rendez-vous au Nevski Piatatchok, lieu où fut percé le siège ; le cimetière mémorial de Piskarevskoïe laisse également une impression très forte.

8. Le Théâtre de la jeunesse Briantsev et la gare de Finlande

 Le Théâtre de la jeunesse Briantsev. Crédit : Lori/Legion-Media

Fan des années 1960 (« dégel » sous Nikita Khrouchtchev) ? Découvrez le bâtiment du Théâtre de la jeunesse Briantsev (place Pionerskaïa, 1) et la gare de Finlande. Les « esprits » des stilyagi (sous-culture subversive en URSS qui s’inspirait du mode de vie américain) arpentent le côté ensoleillé de la perspective Nevski, entre la perspective Vladimirski et la place Vosstaniïa. C’est ici, au 49, perspective Nevski, que se trouvait le café Saigon, populaire à l’époque, où se réunissaient les stilyagi et le beau monde artistique et où se rendaient souvent Joseph Brodsky et Sergueï Dovlatov. Pour vous imprégner de l’atmosphère de cette époque, visitez la Philharmonie du jazz de David Golochtchekine.

9. Pouchkinskaya 10

Crédit : Lori/Legion-Media

Pour  s’imprégner de la perestroïka entreprise par Mikhaïl Gorbatchev, direction le centre culturel Pouchkinskaya 10, premier squat artistique d’URSS qui fit son apparition en 1989. Vous y trouverez une multitude de petits musées et galeries, des studios d’enregistrement des musiciens rock et le Musée du rock de Leningrad, récemment créé.

10. L’hôpital Sneguirev

Smolny. Crédit : Lori/Legion-Media

Enfin, les personnes sur le traces des lieux liés au président russe Vladimir Poutine, vous pouvez vous arrêter à l’hôpital Sneguirev où il est né, devant la maison N°12 de la ruelle Baskov, où il vivait et où se trouvait sa première école N°193, et, bien sûr, au Smolny, où il a débuté sa carrière politique.

Lire aussi

Les cinq musées les plus populaires de Moscou et Saint-Pétersbourg

DIAPORAMA Saint-Pétersbourg, telle quelle

Droits réservés
+
Suivez-nous sur Facebook