En images: un taxi volant testé à Moscou

HOVERSURF
Des taxis volants sans pilote pourraient commencer à survoler la capitale dès 2023-2025. En attendant, ils sont testés dans un stade de Moscou.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En janvier 2021, la société russe Hoversurf, qui fabrique des véhicules volants sans pilote, a commencé à tester le taxi volant Hover - des appareils sans pilote pouvant transporter des passagers et du fret par les airs, a rapporté le magazine Popouliarnaïa Mekhanika.

Le taxi aérien est un drone de 5 x 1,6 m, de la même taille qu’une voiture standard, rapporte l’agence TASS, citant le service de presse du Département de l'entrepreneuriat et du développement innovant de la mairie de Moscou. La voiture peut voler à une altitude de 150 m et parcourir une distance allant jusqu'à 100 km en un vol. Il n'est pas nécessaire de construire des lieux de décollage et d'atterrissage spéciaux - le drone peut atterrir dans un parking ordinaire, manœuvrer et entrer dans un garage. Le véhicule peut accueillir deux personnes, peut supporter un poids allant jusqu'à 300 kg et atteindre une vitesse de 200 km/heure.

Le drone est testé dans un espace fermé du complexe sportif Loujniki de Moscou. Jusqu'à présent, le prototype teste le mode de vol Lift & Cruise, dans lequel différents groupes de moteurs sont responsables du décollage, de l'atterrissage et du vol horizontal, ainsi que le système de parachute pour les cas d'urgence, lorsqu'il est nécessaire de sauver l'équipage et le drone lui-même.

Le développement d'un taxi volant sans pilote a été lancé par l'inventeur et homme d'affaires Alexandre Atamanov, le fondateur de Hoversurf, en 2018. En plus du taxi volant, Hoversurf dispose également d'une moto volante, introduite par Atamanov en 2016.

L'hoverbike a un temps de vol maximum de 40 minutes et une vitesse maximale de 96 km/h. Après des tests publics de l'avion lors de la conférence Startup Village à Skolkovo, la société a reçu 3 500 précommandes pour sa moto. Les motos sont vendues individuellement, et il faut environ un mois pour en assembler une, a déclaré Atamanov dans une interview avec Vc.ru en 2019.

Taxi Hover a de meilleures chances de production de masse, a déclaré Atamanov dans son interview à Popouliarnaïa Mekhanika. Selon lui, d'ici le printemps 2021, la Mairie de Moscou construira un nouveau site de test avec couverture 5G à Skolkovo, la « Silicon Valley russe », pour tester le drone – elle permettra d’améliorer le système de contrôle basé sur l'intelligence artificielle. Le système crée des itinéraires, contrôle le véhicule et surveille la sécurité des vols.

Selon Hoversurf, la société pourrait lancer la production en série des premiers modèles de taxis volants en 2021, mais ils ne pourraient être utilisés de façon massive qu’en 2023-2025, lorsqu'un réseau 5G apparaîtra en Russie et qu'une loi permettant à ces drones de voler dans le pays aura été adoptée.

Dans cette publication découvrez cinq robots fabriqués en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies