Le centre sibérien Vektor travaille sur encore trois vaccins anti-Covid

Illustration

Illustration

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor, qui est à l’origine du deuxième vaccin anti-Covid enregistré en Russie, en développe encore trois d’autres, rapporte l’agence d’informations RIA Novosti, se référant à l'autorité sanitaire russe Rospotrebnadzor.

« Compte tenu des résultats obtenus à l’issue d’expérimentations, nous avons retenu quatre vaccins prometteurs pour prévenir la Covid-19. Ils sont actuellement à différents stades d’étude », dit le communiqué.

Il s’agit en effet d’un vaccin peptide (l’EpiVacCorona, d’ores et déjà présenté) et de trois vaccins recombinants, chacun à base d’un virus : celui de la stomatite vésiculaire, de la grippe A et de la rougeole, est-il en outre précisé. 

Lire aussi : Comment les hôpitaux russes font-ils face à la seconde vague de Covid-19? 

EpiVacCorona

Développé par le centre Vektor, le vaccin russe EpiVacCorona a été enregistré le 14 octobre dernier et passe actuellement des tests post-enregistrement. Il est ainsi devenu le deuxième vaccin contre le coronavirus enregistré en Russie, après Spoutnik V. Il a été annoncé que l’EpiVacCorona serait gratuit pour tous les citoyens de Russie. 

Dans cet autre article, nous vous expliquons comment l'URSS a créé le meilleur service de lutte contre les épidémies au monde.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies