Les Russes sont-ils climatosceptiques?

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Malgré la sonnette d’alarme tirée par les scientifiques, le réchauffement climatique continue de faire débat au sein des populations du monde entier. Le Centre panrusse d’étude de l’opinion publique a par conséquent réalisé une enquête pour prendre le pouls des citoyens de Russie et connaître leur avis à ce sujet.

Il en ressort tout d’abord que les Russes s’accordent à dire qu’un changement climatique est bel et bien en cours. Ils sont en effet 93% à soutenir cet avis, contre 5% le réfutant. Une divergence se constate toutefois quant à l’ampleur du phénomène, puisque si pour 58% des participants il est question d’un changement significatif, pour 35% il n’est que de peu d’importance. À noter que les résidents de villages sont les plus enclins (66%) à affirmer que les bouleversements climatiques sont considérables.

Or, ce sont aussi ces derniers qui témoignent le plus d’un impact important du réchauffement climatique sur leur quotidien. Ils sont 26%, contre une moyenne nationale de 18%. Au total, 39% des sondés font état de changements faibles dans leur vie, tandis que 42% n’en constatent pas le moindre. Il est intéressant de souligner que les résidents des grandes villes du pays se disent moins impactés que les habitants des villes plus modestes et des campagnes.

Par ailleurs, si la prise de conscience semble donc s’être effectuée, la population russe apparaît encore réticente à l’idée de mettre la main au porte-monnaie pour endiguer ce problème. Ainsi, à la question de savoir s’ils étaient prêts à payer davantage pour divers produits et services s’ils avaient la certitude que leur argent servirait au développement de solutions plus responsables, l’extrême majorité s’y dit opposée. Par exemple, pour les transports en commun, ils sont 62% à rejeter cette idée, contre 11% prêts à payer 5% de plus, 9% à payer 15% de plus, 5% à payer 30% de plus, 4% à payer 50% de plus et 2% à payer deux fois plus. Pour le carburant, 76% refuseraient de payer plus, et seulement 8% accepteraient de voir les prix augmenter de 5%.

Toutefois, 94% des participants affirment être prêts à prendre part à une action de plantation d’arbres dans leur ville si une telle initiative y était entreprise.

Ce sondage a été réalisé le 26 septembre 2020 auprès de 1 600 citoyens de Russie âgés de plus de 18 ans. La marge d’erreur n’excède pas les 2,5%.

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi la Sibérie se réchauffe plus vite que le reste du monde.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies