Un deuxième vaccin anti-Covid-19 breveté en Russie

Rospotrebnadzor/Sputnik

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor a breveté son vaccin contre la Covid-19, informe l’agence gouvernementale russe Rospatent, régulant la propriété intellectuelle.

Contrairement à leurs collègues du Centre national d'épidémiologie et de microbiologie Nikolaï Gamaleïa, qui ont conçu le vaccin Spoutnik V, les scientifiques de Novossibirsk ont développé un vaccin contenant des fragments du virus – des antigènes peptidiques synthétiques. Comme il est précisé, le vaccin sur leur base donne lieu à une réaction immunitaire et contribue à la formation de l’immunité.

>>> FAQ: que faut-il savoir sur les vaccins développés par la Russie contre la Covid-19?

« Au total, trois brevets ont été délivrés pour les inventions dont chacune contient un fragment modifié du virus », informe l’agence.

Le vaccin, comme il a été antérieurement annoncé, a reçu le nom d’EpiVacCorona.

« Depuis le début de la pandémie, les concepteurs russes ont soumis quelque 300 requêtes pour leurs élaborations visant à combattre le coronavirus. À ce jour, plus de 55 brevets ont été délivrés. Près de deux dizaines de requêtes n’ont pas été satisfaites car elles ne contenaient pas de nouveautés et ont été présentées sans tenir compte des normes existantes. Les autres sont en cours d’examen », fait noter Grigori Ivliev, responsable de Rospatent.

Le 30 septembre, Anna Popova, qui est à la tête de l'agence sanitaire russe Rospotrebnadzor, a fait savoir que la deuxième phase des essais cliniques du vaccin de Vektor avait pris fin.

Dans cet autre article, nous vous annoncions la commande, par l’Égypte, de 25 millions de doses du vaccin russe Sputnik V.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies