Feu vert du ministère russe de la Santé pour les tests d’un troisième vaccin contre la Covid-19

Pixabay

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le ministère russe de la Santé a autorisé les tests cliniques du vaccin contre la Covid-19 mis au point par le Centre fédéral de recherche et développement de médicaments immunobiologiques Tchoumakov, auprès de l’Académie des sciences de Russie. Il s’agit du troisième vaccin développé en Russie, après Spoutnik V, du centre Gamaleïa, enregistré en août, et celui de Vektor, dont les tests sont en cours. 

Dans le communiqué consulté par le journal RBC, le Centre précise qu’il s’agit d’un vaccin à virion entier inactivé. Comme il est expliqué, pour ce type de vaccin sont utilisés des virus affaiblis ou tués, qui sont donc incapables de provoquer une maladie infectieuse.

Lire aussi : Comment l’URSS mettait-elle fin aux épidémies de maladies mortelles? 

Les tests auront lieu dans plusieurs villes, dont Saint-Pétersbourg et Novossibirsk, auprès de plus de 3 000 volontaires, et débuteront prochainement.

Une fois vaccinés, les participants seront mis à l’isolement pour 16 jours, période durant laquelle ils seront suivis par des spécialistes. Les essais doivent prendre fin en novembre 2020.

Le deuxième vaccin enregistré vers le 15 octobre

Toujours mardi, l'agence sanitaire russe Rospotrebnadzor a annoncé que EpiVakKorona, vaccin du Centre de virologie et microbiologie Vektor, devrait être enregistré d’ici le 15 octobre. Ensuite suivra la troisième phase de tests.

Il s’agit d’un vaccin basé sur des antigènes peptidiques.

Dans cet autre article, nous vous livrons les informations disponibles au sujet du Spoutnik V, vaccin russe le plus avancé dans cette course au développement.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies