En images: ces mystérieux dolmens témoins des âges dans le Caucase russe

Dolmen circulaire composé, dans la vallée de la rivière Janié, au sud-est de la ville de Guelendjik (région de Krasnodar)

Dolmen circulaire composé, dans la vallée de la rivière Janié, au sud-est de la ville de Guelendjik (région de Krasnodar)

Legion Media
Sur les pentes occidentales des monts du Caucase russe, une culture ancienne a laissé derrière elle ces chefs-d'œuvre.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Construction mégalithique dans le village de Pchada (région de Krasnodar)

Les dolmens sont des structures mégalithiques, ce qui signifie qu'ils sont faits de grosses pierres. Ils peuvent être aussi grands qu'une maison et on les trouve dans de nombreux endroits sur Terre. Les plus anciens ayant été analysés remontent à 5 000 ans avant JC.

Dolmen dans une forêt près de la ville de Guelendjik (région de Krasnodar)

En Russie, dans les contreforts occidentaux des monts du Caucase, et dans les plaines avoisinantes, se trouvent près de 3 000 dolmens, dont seulement 6% ont fait l’objet de fouilles et d’études.

Dolmen de Chapsougskaïa (région de Krasnodar)

Les populations locales appellent ces structures « maisons des morts » dans différentes langues. Ces mégalithes datent d'environ 3 000-2 000 avant JC et ont été utilisés comme sépultures par leurs créateurs, puis par d'autres cultures pour la même fonction.

Dolmen dans la vallée de la rivière Janié, au sud-est de la ville de Guelendjik (région de Krasnodar)

Les dolmens ont été conçus à partir de grès et de calcaire, roches relativement faciles à tailler. Certains outils, comme des pierres utilisées pour la sculpture, ont été retrouvés près de ces sites, tandis que l’existence d’autres instruments a été déterminée par leurs traces. Il est par exemple évident que les constructeurs ont utilisé des ciseaux de tailleur en bronze. À noter que, parfois, les lourdes dalles devaient être transportées sur de nombreux kilomètres.

Dolmens dans la vallée de la rivière Janié, au sud-est de la ville de Guelendjik (région de Krasnodar)

Lire aussi : Les tours, ces imperturbables gardiennes de pierre des monts d’Ingouchie

Il s’est toutefois avéré inutile de chercher des trésors à l'intérieur de ces sépultures, beaucoup d'entre elles ayant été pillées, vandalisées ou détruites. Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux dolmens ont même été utilisés comme chambres de soufflage, pour se débarrasser des vieux obus en les faisant sauter à l’intérieur.

Dolmen du village de Bjef, près de Sotchi (région de Krasnodar)

Les dolmens sont généralement situés sur des plateaux plats, au sommet de collines ou sur leurs flancs ensoleillés. De plus, ils sont principalement orientés astronomiquement à des fins de culte.

Dolmen solaire du mont Neksis, près de Guelendjik (région de Krasnodar)

Certains dolmens ont clairement joué le rôle  de cryptes familiales. Dans l'un d'eux, un autel de pierre a même été découvert. Certains complexes mégalithiques étaient conçus pour être visités par de grands groupes de personnes lors de cérémonies religieuses.

Dolmen circulaire composé, dans la vallée de la rivière Janié, au sud-est de la ville de Guelendjik (région de Krasnodar)

Plusieurs de ces blocs de pierre présentent également des ornements taillés dans leur roche et bon nombre arborent des cupules, petites dépressions concaves réalisées par la main de l’homme dans un but décoratif ou utilitaire.

Dolmen de Guelendjik (région de Krasnodar)

À noter que le seul dolmen monolithe à taille réelle qui subsiste dans le monde est celui de Volkonka, localité balnéaire située sur le littoral de la mer Noire, entre Sotchi et Touapsé. Sa chambre intérieure a été creusée dans un bloc de grès par un petit trou d'entrée, un artisanat aussi fascinant qu’ancien !

Dolmen de Volkonka

Dans cet autre article, nous vous présentons différents objets archéologiques découverts en Russie et dont l’origine reste inexplicable.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies