La Russie travaille sur un vaccin contre le dangereux coronavirus chinois

Alexander Kryajev/Sputnik

Alors qu’aucun cas de coronavirus n’a pour le moment été confirmé en Russie, le travail sur le vaccin contre cette maladie qui a fait déjà plus de 100 morts dans la Chine voisine est déjà en cours dans le pays.

Comme l’a récemment annoncé sur les ondes de la télévision russe Anna Popova, le médecin sanitaire en chef de la Fédération de Russie, deux instituts travaillent parallèlement sur le vaccin.

« Les uns travaillent selon leur algorithme, les autres selon un autre. Beaucoup de pays du monde le font. Le délai des résultats n’a pas encore été établi. L’essentiel aujourd’hui est de prendre des mesures de prévention », a-t-elle déclaré.

Mme Popova a ainsi informé que la Russie faisait tout pour prévenir la pénétration du virus et pour empêcher sa propagation en cas de sa manifestation dans le pays.

Elle a ainsi conseillé aux citoyens de prendre pour le moment les mêmes mesures de prévention que lors des habituelles épidémies de grippe.

Mesures de prévention

Le premier ministre russe Mikhaïl Michoustine a déjà ordonné de mettre en place une cellule de crise en charge de la prévention de la maladie dans le pays, tandis que le médecin sanitaire en chef a demandé aux hôpitaux de la nation de se tenir prêts à un éventuel afflux de patients.

Pour sa part, le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a fait savoir que les hôtels et d’autres lieux fréquentés par les touristes étaient placés sous un contrôle accru.

« Lors de l’émergence des signaux d’alerte, des brigades opératives de médecins y seront dépêchées pour contrôle », a-t-il expliqué.

En outre, les autorités municipales acquièrent des équipements médicaux supplémentaires, ainsi que des respirateurs, des combinaisons de protection et des masques. 

Le virus, dont le foyer se trouve dans la province chinoise de Hubei, a fait, selon les dernières données, 106 victimes en plus de 4 100 personnes contaminées. Le coronavirus 2019-nCoV s’est déjà déclaré dans d’autres provinces de l’empire du Milieu, y compris dans les zones frontalières avec la Russie. En outre, des cas de contamination ont été enregistrés à l’étranger, notamment en Allemagne, en Australie, aux États-Unis et en France.

Dans cet autre article, nous vous présentons les pires épidémies ayant sévi en Russie au cours de son histoire.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies