Des scientifiques russes développent un outil unique pour lutter contre l'intoxication du sang

Efferon LPS
Une équipe du Parc scientifique de l’Université d’État de Moscou a mis au point un adsorbant extracorporel pour le sang qui permet d’éliminer directement les molécules dangereuses du sang du patient, évitant ainsi des complications graves (voire la mort).

Le sepsis est un problème mondial qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), touche plus de 30 millions de personnes dans le monde chaque année, pouvant entraîner la mort de 6 millions de personnes. Il se produit lorsque la réaction du corps à l’infection atteint ses propres tissus et organes. S'il n'est pas diagnostiqué tôt et correctement traité, il peut entraîner un choc septique, une défaillance des organes et la mort.

Des scientifiques russes du Parc scientifique de l'Université d'État de Moscou (MSU) ont mis au point une technologie unique visant à lutter contre la septicémie. Leur Efferon LPS est un dispositif thérapeutique extracorporel qui contient des billes adsorbantes polymères agissant sur les lipopolysaccharides (LPS) du sang.

Selon les développeurs, il peut être utilisé pour traiter le sepsis et le choc septique, les lésions d'ischémie-reperfusion, les endotoxémies critiques et l'hémoperfusion intra-chirurgicale. L’invention permet d’éliminer de façon sélective les lipopolysaccharides responsables du développement de processus pathogènes, de nettoyer le sang et de le renvoyer en toute sécurité dans le corps du patient.

Lire aussi : Ce Russe ayant vaincu le choléra et la peste et sauvé des millions de vies à travers le monde

« Pendant trois ans, la technologie a fait l'objet d'études expérimentales dans le laboratoire du parc scientifique. Le processus de développement s'est déroulé en étroite collaboration avec les médecins des cliniques partenaires », a déclaré Oleg Movsessian, directeur général du parc scientifique du MSU.

L'innovation a également été testée par des laboratoires indépendants : ils ont effectué des tests techniques et toxicologiques pour vérifier la non-toxicité et la biocompatibilité des matériaux utilisés, ainsi que pour évaluer l'efficacité de l'absorption des lipopolysaccharides.

En septembre 2019, le Service fédéral russe de surveillance des soins de santé (Roszdravnadzor) a approuvé l'utilisation clinique d’Efferon LPS. Cette méthode est désormais disponible à Moscou, à Saint-Pétersbourg et dans d'autres régions. Selon le parc scientifique du MSU, il réalise une entrée réussie sur le marché et fait déjà partie des traitements remboursés par les assurances.

Découvrez dans cette autre publication la vie des étudiants de l'Université de Tioumen 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies