La Russie construira le brise-glace le plus puissant du monde

Rosatom
Le navire à propulsion nucléaire pourra percer la couche de glace de plusieurs mètres de l'océan Arctique en hiver et ouvrir la voie à des navires marchands du monde entier.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

À la mi-janvier, lors de son dernier jour au poste de premier ministre, Dmitri Medvedev a signé un décret sur l'allocation de 127 milliards de roubles (plus de 2 milliards d’euros) pour la construction du plus puissant brise-glace atomique du monde, le Lider, navire de nouvelle génération d'une capacité de 120 MW.

Le navire sera construit d'ici 2027. Le contrat de construction a été attribué au chantier naval Zvezda, situé en Extrême-Orient russe.

Ce projet sera le plus cher de l'histoire moderne de la Russie, mais en même temps l'un des plus rentables non seulement pour le pays, mais aussi pour ses partenaires.

Pourquoi la Russie a besoin du Lider

La tâche principale de la création du Lider est d'assurer le transport de marchandises toute l'année le long de la route maritime du Nord.

« Le transport de marchandises de l'Europe vers l'Asie via la route maritime du Nord est deux fois plus rapide que par le canal de Suez. Mais parfois les délais sont allongés à cause de la couche de glace impénétrable de la région, sans parler de l'absence de tout passage pendant six mois en hiver. Le Lider résoudra ces problèmes, car déjà à l’étape des tests il a montré sa capacité à briser la glace de 4,3 mètres d'épaisseur à une vitesse de 2-3 nœuds », a déclaré une source au sein du complexe militaro-industriel à Russia Beyond.

>>> De «Lénine» à «Brejnev»: les gigantesques brise-glaces soviétiques à propulsion nucléaire

Actuellement, le passage le long de la route maritime du Nord est impossible pendant six à sept mois par an en raison de la glace, qui atteint deux mètres d'épaisseur. Le Lider sera en mesure de résoudre ce problème et de surmonter la glace à une vitesse de 13 nœuds, laissant derrière lui une « piste » de 50 mètres de large pour les navires qui livrent des marchandises d'Europe vers l'Asie et vice versa.

« Le potentiel du navire est énorme. Grâce à lui, le transport de fret de la route maritime du Nord peut atteindre jusqu'à 70 millions de tonnes par an. Ceci est particulièrement vrai pour le transport de ressources énergétiques vers l’Asie », a ajouté l’interlocuteur de Russia Beyond.

Spécificité du Lider

Le navire nucléaire se targue d’une autonomie incroyable, car il n'a pas besoin de « faire le plein » de combustible nucléaire pendant quatre à cinq ans. La seule chose qui doit être réalisé lors de l'entrée dans les ports est le ravitaillement de l'équipage pendant le trajet, soit pas plus d'une fois tous les huit mois de navigation.

Les performances du Lider :

Longueur : 209 mètres;

Largeur : 47,7 mètres;

Hauteur : 18,9 mètres;

Tirant d'eau : 13 mètres;

Déplacement : 70 600 tonnes;

Puissance : 120 MW;

Vitesse : jusqu'à 23 nœuds (jusqu'à 23 milles à l'heure);

Epaisseur de glace qu’il est capable de briser : 4,3 mètres;

Équipage : 63 personnes.

Dans cet autre article, il vous est possible de découvrir les dix navires les plus légendaires de la Marine russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies