La maquette d’un nouveau porte-aéronefs russe dévoilée à Saint-Pétersbourg

Alexeï Danichev

Sputnik

La maquette d’un porte-aéronefs ultramoderne du projet 11430E Lamantine a été présentée ce 10 juillet à Saint-Pétersbourg par le Bureau de construction de la Neva, qui fait partie Corporation unifiée des chantiers navals (OSK).

Comme l’indique l’agence d’informations TASS ayant pris connaissance des détails du nouveau projet, le bâtiment est conçu pour assurer le déploiement d’un groupe aérien comptant en son sein différents aéronefs embarqués destinés à frapper des cibles aériennes, terrestres et maritimes, garantir la stabilité des combats des groupes navals de la marine ou protéger les troupes de débarquement contre les frappes et les attaques de l’ennemi.

Lire aussi : La Russie construira son tout premier porte-avions nucléaire 

Toujours d’après l’agence, le déplacement du navire à propulsion nucléaire long de 350 mètres constituera entre 80.000 et 90.000 tonnes. Avec une autonomie de 120 jours environ, il pourra développer une vitesse allant jusqu’à environ 30 nœuds. Sa durée de service est évaluée à 50 ans.

Le groupe aérien du bâtiment, qui pourra accueillir 2 800 hommes d’équipage, comptera jusqu’à 60 aéronefs, dont des chasseurs lourds et légers, des hélicoptères embarqués ainsi que des avions de détection et de commandement ainsi qu’une dizaine de drones.

Selon des informations préliminaires, les travaux de recherche et la construction devraient débuter en 2023.

Dans cette autre publication nous essayons de  répondre à la question à savoir si la centrale nucléaire flottante russe, première de son genre au monde, peut représenter une menace.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies