La version civile de la Kalachnikov AK-12 mise en vente en Russie en août

АК TR3

Alexeï Panchine/Sputnik
La version civile du petit dernier de la série AK coûtera environ 1.100 dollars, et conserve presque toutes les caractéristiques de l’AK-12 destinée aux militaires.

Le holding Kalachnikov a annoncé lundi 24 janvier le lancement des ventes d'une version civile de sa célèbre AK-12. La version baptisée AK TR-3 coûte environ 1.100 dollars.

Lire aussi : Top-5 des mythes entourant la Kalachnikov

Caractéristiques de l’arme

Les nouvelles fonctionnalités de l'AK TR-3 augmentent l'ergonomie et la précision de tir des fusils classiques AK tout en préservant la fiabilité du système.

Alors commençons par la partie arrière de l’arme.

Elle a reçu une nouvelle crosse d’épaule rabattable latéralement et rétractable qui peut être adaptée à l’anthropométrie de n’importe quel utilisateur. Vous pouvez ajuster l’arme pour vous-même en toutes circonstances - même si vous portez une protection corporelle lorsque vous rampez dans la boue ou dans l’herbe dans un champ, une forêt ou un champ de tir.

L’AK TR-3 a également reçu une nouvelle poignée pour pistolet contenant tous les instruments nécessaires au démontage complet du fusil.

Les nouveaux chargeurs de l’AK ont été dotés de « fenêtres » transparentes qui montrent la quantité de munitions restant dans un fusil. Les chargeurs pour la version civile ne conviennent que pour 10 coups (c’est aussi l’une des différences entre les versions civile et militaire).

Pourtant, le fusil est toujours compatible avec les chargeurs AK-74, RPK-74 et même avec le chargeur-tambour à 96 cartouches de la nouvelle mitrailleuse RPK-16. Certes, les chargeurs de 96 ne pourront être testés que sur les champs de tir de Kalachnikov, mais la possibilité de les fixer à un fusil existe toujours en théorie.

Vous pouvez également remarquer des rails Picatinny en haut et en bas d'un fusil. Cette fonctionnalité vous permet d’installer divers viseurs, points rouges, systèmes optiques et lampes de poche selon vos préférences.

En avançant vers le « sommet » du fusil, nous remarquons un frein de bouche de type militaire qui permet de briser les fenêtres et de couper les barbelés. On ne sait pas à quoi sert cette fonctionnalité pour les utilisateurs ordinaires, mais elle existe.

Il convient de mentionner que le système de fonctionnement d’un AK TR-3 reste le système classique : il s’agit d’un piston à gaz à course longue avec boulon rotatif.

Lire aussi : Comment l’AK-47 a-t-il fait de Kalachnikov le principal fabricant d’armes du monde?

Principales différences entre les versions militaire et civile 

La plus grande différence entre les versions militaire et civile réside dans leurs modes de tir. Le modèle destiné à l’armée dispose de quatre modes de tir : sûr, semi-automatique, rafale à deux coups et entièrement automatique ; la version civile n'en a que deux - sûr et semi-automatique. Ceci a été effectué conformément aux lois sur les armes de la Fédération de Russie et le fusil ne peut pas être modifié manuellement dans la cour de votre maison pour revenir aux caractéristiques militaires.

La deuxième grande différence est également liée au système de tir de l’arme. Une personne ne sera pas capable d’utiliser un fusil AK TR-3 et de tirer sur une cible avec une crosse d’épaule ajustée sur un côté alors que c’est possible avec la version militaire. C'est aussi une mesure de sécurité inscrite dans la loi.

La troisième différence concerne les calibres des armes. Ainsi, l’AK-12 militaire existe en deux calibres : 5,45x39 mm et 7,62x39 mm. De son côté, la version civile est produite uniquement en 7,62x39 mm.

Comme mentionné ci-dessus, les ventes de l'AK TR-3 commenceront en août dans toute la Russie, tandis que le fusil coûtera environ 1.100 dollars.

Pour acquérir cette arme, vous devez répondre à deux conditions : tout d'abord, posséder un permis de port d'armes et, surtout, vous devez être citoyen d'un pays qui n'a pas mis en place de sanctions concernant l'exportation d'armes à feu visant la Russie.

Par exemple, un citoyen américain n'est pas en mesure d'acheter et de transférer une véritable AK TR-3 russe dans son pays (nous insistons sur les mots VERITABLE et RUSSE car on verra certainement apparaître des « répliques » sur les marchés des armes étrangers). Mais un citoyen de pays d'Europe de l'Est ou d'Asie du Sud-Est peut le faire sans obstacle.

 Dans cette autre publication, apprenez comment les différents pays ont créé «leur» version de l’AK-47 russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies