Au Bourget, la Russie dévoile ses ambitions spatiales pour la Lune

Reuters

Au plus grand salon aéronautique du monde, qui a ouvert ses portes ce lundi au Bourget, l’Institut russe de recherches scientifiques TsNIIMash, qui ambitionne de réaliser le premier débarquement sur le satellite naturel de la Terre dès 2030, a exposé son programme lunaire, rapporte l’agence d’information TASS, qui a pris connaissance des détails.

Lire aussi : Conquête spatiale: la Russie prévoit d’établir sur le sol lunaire une base habitée 

En vertu du programme prévu, des cosmonautes russes mèneront ainsi à la surface de l’astre des expérimentations et des recherches scientifiques appliquées. Durant cette même période, des vaisseaux spatiaux automatiques y opéreront également, informe l’agence.

Entre 2032 et 2035, sont par ailleurs prévues des missions régulières au cours desquelles différents équipements, dont « des retransmetteurs, des modules énergétiques et des systèmes robotiques » seront acheminés sur la Lune, tandis que vers 2035 devrait avoir lieu le déploiement d’une base lunaire permanente, rendue par la suite pleinement opérationnelle pour la conduite de travaux.

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq sociétés spatiales russes qui pourraient un jour concurrencer SpaceX.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies