Des développeurs russes donnent vie aux portraits de Dostoïevski et Mona Lisa

Cornell University, Egor Zakharov, Aliaksandra Shysheya, Egor Burkov, Victor Lempitsky

Un groupe de développeurs russes en technologies de l’information aux centres de recherches de Samsung et Skolkovo ont dévoilé un tout nouveau moyen de donner vie aux personnes représentées sur des photographies et tableaux, tout comme dans la saga Harry Potter : les images passant alors de statiques à animées. Ainsi, Mona Lisa peut enfin nous faire savoir ce qu’elle ressent réellement, plutôt que de dissimuler ses émotions derrière son éternel et mystérieux sourire.

Mais comment cela fonctionne-t-il exactement ? Egor Zakharov, chef de l’équipe de développeurs, l’a expliqué : l’algorithme, ou réseau neuronal artificiel, a été « entrainé » sur un grand nombre de photographies de personnes. Chaque photo a un « masque » spécial de programmé, déterminant les limites du visage et expressions faciales de base. Après avoir accumulé suffisamment d’exemples, le réseau neuronal devient alors capable d’imiter les mimiques et de les appliquer à n’importe quel portrait.

Et bien que certains aient l’air quelque peu effrayant, ces personnages animés ressemblent véritablement aux individus initialement représentés. Regardez donc Fiodor Dostoïevski !

Néanmoins, comme toujours avec ce type de « progrès » technique, cette méthode est susceptible d’être utilisée à des fins néfastes. Comme l’avance en effet le site SamMobile, de tels algorithmes, si améliorés et entre de mauvaises mains, pourraient aider à créer de fausses vidéos « ayant le potentiel de détruire des personnes et communautés », en faisant dire et faire des choses à des gens contre leur volonté.

Néanmoins, le progrès technique n’est-il pas toujours accompagné de risques ?

En suivant ce lien, vous retrouverez notre projet spécial dédié aux œuvres de photographes russes primés pour leurs travaux.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies