Pourquoi les Russes étaient-ils fous de la voiture Volga?

L'une des marques de voitures les plus populaires en URSS, Volga, était l'une des préférées de Vladimir Poutine et de Iouri Gagarine. Elle est même devenue le héros de sombres légendes urbaines en Europe de l’Est…

Conçue par l’Usine automobile Gorki (GAZ), Volga était l’une des marques automobiles les plus populaires en Union soviétique.

Tous les amoureux de voitures d’URSS rêvaient de ce véhicule. Grande et spacieuse, la Volga était beaucoup plus confortable et luxueuse que le Jigouli, considéré comme prisée par le peuple.

Cependant, seuls quelques chanceux pouvaient se la permettre. Les commandes de cette voiture coûteuse étaient réservées à l’avance par différents fonctionnaires et départements, ainsi que par de célèbres artistes, acteurs, auteurs, etc.

Apparue en 1956, la GAZ-21 était la première voiture de la série Volga. Une voiture noire avec un salon bleu spécial a été offerte à Iouri Gagarine après son célèbre vol dans l’espace en 1961. Elle est devenue la voiture principale de Gagarine, aux côtés d’un cadeau des Français - la Matra D’Jet 5.

Le président russe Vladimir Poutine fait partie des passionnés de Volga. En 2005, il a conduit le président américain George Bush dans sa GAZ-21.

Une Volga noire était souvent utilisée par le KGB et devint un des symboles officieux du Comité soviétique pour la sécurité de l'État. L’une des voitures les plus populaires était la GAZ-24-24, capable d’accélérer à 170 km/h. Il s’agissait de l’une des voitures les plus rapides de l’URSS.

La peur du KGB a donné naissance à de nombreux mythes entourant la Volga. En 1960-1970, une sombre légende urbaine sur la « Volga noire » était très populaire en Pologne et en Hongrie. On croyait que les prêtres, les moines, les satanistes ou même les vampires et le diable lui-même conduisaient cette voiture, enlevaient de jeunes enfants et vendaient leurs organes à de riches Occidentaux et Arabes.

La GAZ-24-95 a été créée afin de devenir un nouveau véhicule tout-terrain répondant aux besoins de l'armée et de la police. Elle a été utilisée comme véhicule de chasse des dirigeants soviétiques. Cependant, la construction et l’entretien étant trop compliqués, le projet a été abandonné et cinq voitures seulement ont vu le jour.

La GAZ-3102 a été produite en nombre limité pour les fonctionnaires de rang intermédiaire, trop bas pour conduire des limousines, mais qui avaient besoin d'un certain niveau de confort et de sécurité.

Le modèle le plus récent - Volga Siber - est apparu en 2008. Malheureusement, la crise économique mondiale et la chute de la demande intérieure ont rapidement mis fin à ces projets ambitieux. La production de la voiture a été abandonnée en 2010.

Pour savoir pourquoi les Soviétiques conduisaient-ils des «capsules de la mort», suivez ce lien.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies