Gros plan sur le fusil de précision Kalachnikov testé par Poutine

Kalachnikov
Le nouveau fusil de sniper sera adopté par les tireurs d'élite russes et devrait faire concurrence aux modèles allemands et américains.

Le président russe Vladimir Poutine a visité un champ de tir le 19 septembre pour tester le dernier fusil de sniper du Holding Kalachnikov, le SVCh-308. Le nouveau modèle remplacera le vieux fusil Dragounov de l'armée russe.

Le SVCh est un fusil de précision semi-automatique avec un rayon de tir effectif pouvant atteindre 1 km. Le canon est basé sur le design adapté du MA Vintorez Dragounov - trois versions de l’arme ont été lancées.

Lire aussi : Vladimir Poutine teste un fusil de précision

Le premier est chambré avec des munitions soviétiques de 7.62x54R largement utilisées dans l'armée russe. Les deuxième et troisième versions du SVCh sont équipées des calibres OTAN .308 Win (officieusement préféré par les tireurs d’élite russes au 7.62x54R) et du puissant .338 Lapua Magnum, d’une portée allant jusqu’à 1,6 km.

Pourquoi remplacer le bon vieux Dragounov?

Le fusil de sniper Dragounov, développé dans les années 1950, est devenu obsolète avec le temps. Le principal problème de sa conception soviétique réside dans le fait que son canon ne permet pas de soutenir les lunettes de visée modernes, car elles ont tendance à être beaucoup plus grandes et lourdes que les modèles soviétiques.

Le canon du Dragounov manque également de rigidité par rapport aux fusils modernes. Cela signifie qu’après chaque tir, la lunette de visée peut bouger et, bien que ces déviations soient généralement microscopiques, l’effet sur la précision du pistolet peut être préjudiciable. Le nouveau SVCh permet également de monter et d'utiliser avec succès des dispositifs de vision nocturne et thermiques modernes.

Lire aussi : La Russie crée le premier fusil au monde capable de frapper l’ennemi à 4 km

En empruntant les plans du fusil MA Vintorez, Kalachnikov a conservé le principe de fonctionnement des mécanismes de Dragounov tout en créant un nouveau modèle ultra-précis et fiable. Malgré ses défauts, l’« ancêtre » qu’est le Dragounov est toujours considéré comme un fusil semi-automatique de qualité.

Essentiellement, le SVCh est un concept d’arme à feu éprouvé par le temps avec un look ultramoderne. Non seulement la carabine est aussi performante que les modèles de compétition (Heckler & Koch, par exemple), mais elle bénéficie également d’une ergonomie incroyable. Le dispositif de sécurité rudimentaire du Dragounov, situé vers le milieu de l’arme, a été remplacé par un levier de changement pratique à deux sens, actionné par le pouce, facilitant ainsi l’ouverture du feu en cas d’urgence.

La nouvelle crosse télescopique repliable est également remarquable et peut être ajustée à chaque tireur spécifique. Le mécanisme de déclenchement par choc peut également être réglé finement en termes de puissance et de fluage. Le SVCh possède une grande flexibilité tactique et fonctionne avec un mécanisme pneumatique (silencieux) très efficace.

Lire aussi : Le Top-3 des meilleurs fusils d'assaut au monde

Sur le marché international, le SVCh fera de l'ombre aux meilleurs fusils allemands et américains, notamment les HK417, SCAR-H et AR-10. Il est trop tôt pour dire comment se déroulera cette concurrence, mais ce tueur à longue distance venu de Russie fait d’ores et déjà beaucoup parler de lui...

Connaissez-vous vraiment les nouvelles armes russes ? Testez vos connaissances artistiques avec notre quiz !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies