Comme une salamandre: un nouveau matériau pour la régénération des tissus biologiques créé en Russie

Reinhard Hölzl/Global Look Press
Contrairement aux humains, les salamandres peuvent régénérer des structures complexes après une blessure, y compris des membres entiers ou même des tissus cardiaques ; mais la science travaille pour nous. Des chercheurs russes ont mis au point des matériaux polymères permettant de réparer des parties d'os perdus.
La régénération des tissus est un domaine complètement nouveau dans le monde. La plupart des thérapies à base de cellules souches se sont révélées inefficaces pour former de nouveaux tissus : par exemple, les cellules souches embryonnaires ne peuvent pas être utilisées pour traiter les tissus endommagés en raison de leur capacité à former des tumeurs.

Dans le cadre du projet 5-100, un programme d’État visant à soutenir les établissements d'enseignement supérieur russes, l’Université polytechnique de Saint-Pétersbourg a créé de nouveaux matériaux polymères à des fins médicales pour réparer des organes humains traumatisés.

Les spécialistes du laboratoire ont développé un analogue de tissu osseux, un matériau poreux en trois dimensions constitué de collagène et de chitosane. En utilisant ce matériau, les chercheurs peuvent restaurer des parties d'os perdues à la suite d'un traumatisme ou d'une maladie.

Lire aussi : Un faucon blessé reçoit une prothèse imprimée en 3D par des ingénieurs russes

Ces matériaux à forte capacité d’imitation peuvent duper le corps pour qu'il ne rejette pas l'objet étranger. Au fil du temps, le tissu artificiel peut être remplacé par du tissu naturel.

« Nous ne trompons pas la nature, nous l’aidons juste à faire face à un problème médical, a déclaré Vladimir Youdine, responsable du laboratoire. Une personne avec un organe artificiel doit prendre des médicaments pour le reste de sa vie afin d’éviter le rejet. Ce n'est pas le cas pour les tissus issus de cellules humaines ».

Les résultats des études précliniques ont montré qu'après un certain temps, une éponge tridimensionnelle intégrée dans un os est recouverte de tissu osseux naturel, tandis que le matériau lui-même se décompose.

L'éponge de collagène développée a été étudiée à la fois dans les tissus hépatiques et dans les tissus musculaires - le matériau a également stimulé la restauration du tissu naturel des organes. Les derniers résultats de la recherche sont décrits dans l'article « Biorésorption de matrices 3D poreuses basées sur le collagène dans le foie et les tissus musculaires » publié dans la revue Biologie des cellules et des tissus.

Les chercheurs ont également développé des couvertures de plaies, des prothèses de vaisseaux sanguins et des fils de suture. Des essais précliniques in vivo ont été menés avec ces matériaux et les résultats ont prouvé leur efficacité. Les matériaux sont recommandés pour une utilisation dans le domaine du génie tissulaire et de la transplantation cellulaire.

Découvrez dans cet autre article comment une Russe a pu voir son mari pour la première fois depuis 13 ans grâce à un œil bionique

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies