Grande première: le 9 mai des robots militaires défileront sur le pavé de la place Rouge

Pavel Gerasimov/Sputnik
Acheminés sur le polygone d’Alabino, dans la région de Moscou, les robots militaires russes Uran-6 et Uran-9 participent à la répétition du défilé de la Victoire qui se tiendra, comme le veut la tradition, le 9 mai sur la place principale du pays.

Les informations sur le matériel de combat qui foulera le 9 mai prochain le pavé de la place Rouge ne cessent d’affluer. Outre le véhicule blindé Terminator et le système antiaérien Tor-M2 qui, comme on l’a précédemment appris, y feront leur première apparition à l’occasion du 73e anniversaire de la Victoire, des robots Uran-6 et Uran-9 y défileront.

Un Uran 6

Lire aussi : Ces robots-démineurs russes qui ont subi leur baptême du feu en Syrie

L’Uran 6 est un drone destiné au déminage des villes, des forêts et des zones montagneuses. Équipé de quatre caméras, ce système robotisé est capable de déterminer la nature de l’engin à neutraliser et de survivre à des explosions d’une puissance allant jusqu’à 60kg d’équivalent TNT. Pesant 6 tonnes, le véhicule en question peut être télécommandé à près d’un kilomètre et remplace à lui seul une vingtaine de démineurs.

Un Uran 9

Lire aussi : La Russie crée un robot intelligent pour combattre le terrorisme

Son frère Uran 9 est un drone de combat chenillé conçu pour fournir un appui-feu à l’infanterie. Il est doté d'un canon automatique de 30mm, d'une mitrailleuse et de quatre missiles antichar ATAKA. Les tests de ce système robotisés seront achevés avant le début de l’année 2019.

La première répétition du défilé de la Victoire sur la place Rouge s’est tenue le 9 avril à Alabino. Parmi les autres nouveautés qui prendront pour la première fois part à la parade il convient de citer le chasseur de 5ème génération Su-57.

Si vous souhaitez savoir pourquoi cet impressionnant défilé est organisé tous les ans, jetez donc un œil à cet autre article !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies