Fin prématurée et calamiteuse pour le premier drone-livreur de la Poste de Russie

Mark Agnor/Sputnik

Le premier drone livreur de l’histoire de l’opérateur national des services postaux russes, La Poste de Russie, a été un échec total. L’engin volant était censé livrer un colis en provenance d’Oulan-Oude, capitale de la République de Bouriatie, près du lac Baïkal, au village de Nijni Saïantouï, situé à 16 kilomètres de là.

Néanmoins, tout ne s’est pas déroulé comme prévu. Plusieurs hauts placés ayant assisté au décollage, notamment Nikolaï Podgouzov, directeur général de La Poste de Russie et Alexeï Tsydenov, président de la République de Bouriatie, ont finalement été les témoins du tragique destin de l’appareil, qui, quelques instants seulement après s’être élevé dans les airs, a foncé droit vers le mur d’un bâtiment voisin. La valeur de ce facteur volant représentait tout de même près de 17 000 euros.

Le lancement prévu d’un second drone a par conséquent été reporté jusqu’à ce que les raisons derrière cette catastrophe soient déterminées.

La Poste de Russie ambitionne en réalité d’utiliser des engins de ce type pour livrer des colis et courriers à destination des régions reculées du pays. Il semblerait donc que certains points soient encore à améliorer.

Faites à présent la connaissance de ce Sibérien ayant visiblement pour projet de lever une armée de robots, dont les rangs sont d’ores et déjà bien fournis.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer