Le prix de l'or: pourquoi des athlètes soviétiques vendaient leurs médailles

AP
Une médaille olympique est le prix le plus prestigieux du monde du sport, et il est difficile de croire qu'un athlète puisse s'en séparer volontairement. Néanmoins, ce symbole incontournable de la victoire peut parfois rapporter de l'argent. Les difficultés financières sont souvent la principale raison pour laquelle les athlètes vendent leurs récompenses.

Nikolay Kruglov : aider son fils à se faire un nom

Crédit : Iouri Somov / RIA NovostiCrédit : Iouri Somov / RIA Novosti

Aux Jeux olympiques d'hiver de 1976 à Innsbruck, il n'y eut que deux épreuves de biathlon dans lesquelles les Soviétiques remportèrent l'or olympique. Nikolay Kruglov a remporté la course individuelle de 20 km et a décroché une deuxième médaille d'or au relais masculin.

Après avoir pris sa retraite, Kruglov passa beaucoup de temps à former son fils. À l'âge de 2 ans, Nikolay Kruglov Jr. a appris à faire du ski nordique et a ensuite affiché des progrès rapides. Pourtant, la future carrière de Kruglov Jr. était mise en question car la famille n'avait pas assez d'argent pour la formation et l'équipement.

Pour que Nikolay Jr. continue sa carrière professionnelle sportive et obtienne de l'argent, son père a vendu ses médailles olympiques pour 5 000 dollars (bien que le prix des médailles olympiques soit généralement beaucoup plus élevé, selon les collectionneurs).

Nikolay Kruglov Jr. a remporté une médaille d'argent au relais masculin aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin. Il savait comment dépenser son argent : il a racheté les médailles de son père pour 50 000 dollars. « Je suis ici grâce à mon père, je dois récupérer nos reliques familiales », a déclaré Nikolay.

Yevgeny Grishin : survivre

Crédit : Iosif Boudnevitch / RIA NovostiCrédit : Iosif Boudnevitch / RIA Novosti

Yevgeny Grishin était un patineur de vitesse soviétique qui devint quadruple champion olympique Il a été l'athlète le plus titré lors des Jeux olympiques d'hiver de 1960 à Squaw Valley, en Californie. Grishin a établi sept records du monde et est devenu un patineur de vitesse légendaire ainsi qu'un entraîneur célèbre. Après avoir quitté le sport professionnel, Yevgeny a sombré dans l'alcoolisme.

Il buvait pour échapper aux rudes réalités de la vie en dehors de la patinoire ovale. C'est le moment où Grishin a vendu ses médailles olympiques. Plus tard, il a admis : «  J'ai vendu mes médailles olympiques pour survivre et j'en ai eu honte pour le reste de ma vie ».  Yevgeny Grishin est décédé le 9 juillet 2005 d'une embolie.

Viktor Shuvalov : surmonter les dures années 1990

Crédit : A. Solomonov / RIA NovostiCrédit : A. Solomonov / RIA Novosti

Viktor Shuvalov est le premier joueur de hockey soviétique à être devenu un champion du monde et olympique, et il est le seul membre de l'équipe légendaire de hockey soviétique de 1954 encore en vie. Durant les dures années 1990, il était très difficile pour l'ancienne génération de s'adapter aux nouvelles conditions et ses représentants devaient se battre pour survivre avec des retraites de misère et faire face à des problèmes financiers.

Dans un moment désespéré, le légendaire joueur de hockey a décidé de vendre son or olympique de 1956 pour survivre. La médaille a été vendue pour une somme d'argent modique. Le 28 mai 2014, le président russe Vladimir Poutine a restitué sa médaille à Shuvalov.

« Malheureusement, dans les années 90 troublées, M. Shuvalov a perdu sa médaille olympique – il a dû faire face à de nombreux problèmes et difficultés. Finalement, elle s'est retrouvée États-Unis, où certains d'entre vous travaillent actuellement. Nous l'avons trouvée et certains sponsors ont aidé à la racheter, et maintenant je voudrais la restituer à M. Shuvalov », a déclaré M. Poutine lors de la cérémonie de remise des prix aux membres de l'équipe nationale russe de hockey sur glace.

Ivan Bohdan : conserver son appartement

Ivan Bohdan est un célèbre lutteur soviétique qui a remporté une médaille d'or en lutte gréco-romaine lors des Jeux olympiques d'été de 1960. Ivan a vendu sa seule médaille olympique pendant les années de la Perestroïka afin de conserver l'appartement de sa famille.

Sa fille était divorcée et, selon la loi, son partenaire avait des droits sur cet appartement. Le début des années 1990 a été difficile pour beaucoup de monde en Russie, et Bohdan a décidé de vendre sa médaille pour 3 500 dollars afin de compenser l'ex-mari de sa fille. Il a également vendu la torche olympique qu'il portait lors des Jeux olympiques de Moscou en 1980.

Au total, il a reçu 4 000 dollars. Ivan a confié plus tard qu'il ne regrettait pas d'avoir vendu ses souvenirs olympiques. « Quoi qu'il en soit, j'aurais finalement donné ma médaille à un musée ou elle serait restée à la maison sans aucun but… Si j'avais une chance de la récupérer, je ne le ferais pas. Aujourd'hui, les champions olympiques ne sont pas respectés », a déclaré Ivan dans une interview au journal ukrainien Fakty.

Olga Korbut : surmonter les difficultés financières

Crédit : APCrédit : AP

L'ancienne gymnaste soviétique et quadruple championne olympique Olga Korbut a vendu ses médailles olympiques et d'autres souvenirs au début de l'année 2017. Les 32 lots, dont deux médailles d'or et une d'argent des Jeux olympiques d'été 1972 à Munich, ont trouvé preneur pour un total de 333 500 dollars. Une telle démarche aurait été inspirée par le besoin de se sauver de la faim, même si Korbut elle-même a formellement réfuté cette affirmation. Elle vit maintenant à Scottsdale, dans l'Arizona.

Lire aussi : 

Cinq équipes féminines russes qui vous feront aimer le sport

Pourquoi les Russes aiment-ils autant Maria Sharapova?

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer