« Nos t-shirts améliorent l’image des dirigeants russes à l’étranger »

Service de presse
Le jeune styliste russe Kirill Karavaïev a fait fortune à l’âge de 23 ans en créant des t-shirts originaux portant des inscriptions d’actualité. Kirill Karavaïev suit attentivement les informations relatives à la Russie et crée instantanément des imprimés politico-humoristiques. Dans un entretien avec RBTH, Karavaïev nous dévoile les secrets de son succès.

RBTH : Quand et comment as-tu eu l’idée de créer ta propre marque ?

Kirill Karavaïev : C’était à Saint-Pétersbourg. Un jour, je me préparais pour une sortie, un festival de musique très populaire dans tout le pays. On pouvait y aller habillé comme on voulait, à condition de porter du blanc. Ce jour-là, je me suis retrouvé bloqué – je n’ai pas trouvé une seule pièce blanche que j’aurais aimé porter au festival dans les boutiques.Crédit : Archives personnellesCrédit : Archives personnelles

Quelques heures avant la sortie, j’ai donc acheté un simple t-shirt blanc et j’y ai fait imprimer, dans une simple boutique de souvenirs, l’image d’un homme politique russe en noir et blanc. J’aime beaucoup les t-shirts et voulais absolument en porter un. Quelle était ma surprise quand, après le festival, j’ai publié les photos de l’événement : j’ai eu des dizaines de commentaires où l’on me demandait « Où as-tu acheté ce t-shirt ? », des centaines de likes et de reposts. J’ai alors compris que je n’étais pas le seul et qu’il fallait faire quelque chose…

Peux-tu nous parler des modèles les plus intéressants et originaux ?

Par exemple, l’un de nos premiers modèles, et l’un des plus populaires, est Loukachenko Hipster (nous avons baptisé ce t-shirt #LOOKachenko). Nous avons simplement pris une photo du président biélorusse et lui avons ajouté une touche hipster. Nous l’avons habillé en chemise et nœud papillon avec des tracteurs, avons un peu changé sa moustache et lui avons mis des lunettes à la mode. Ce t-shirt a suscité une très grande demande, notamment parmi les citoyens biélorusses. Ils disaient qu’ils voulaient tant que quelqu’un crée un t-shirt bienveillant et créatif avec leur président, car ils savaient à quel point les t-shirts avec Poutine étaient populaires en Russie.

K.Karavaev WEAR
K.Karavaev WEAR
Valentina Terechkova, la premi&egrave;re femme &agrave; effectuer un vol dans l&#39;espace&nbsp;et est la premi&egrave;re cosmonaute sovi&eacute;tique.nK.Karavaev WEAR<p>Valentina Terechkova, la premi&egrave;re femme &agrave; effectuer un vol dans l&#39;espace&nbsp;et est la premi&egrave;re cosmonaute sovi&eacute;tique.</p>n
K.Karavaev WEAR
K.Karavaev WEAR
 
1/5
 

Sinon, parmi les t-shirts originaux, le modèle avec l’imprimé de Pouchkine est tout aussi populaire (nous l’avons représenté très musclé, avec un tatouage d’une Ancre et de Natalia Nikolaevna, et avons marqué TSARSKOSELSKI 1817 sur la poitrine du t-shirt noir, avec des images de Pétersbourg de l’époque en arrière plan).

We Loverov est un autre imprimé très populaire : nous avons simplement combiné deux mots, Love et Lavrov, et avons placé cette inscription sur une photo de Lavrov où il était assis de profil et fumait une cigarette. C’est une photo très cool du ministre. Pour moi, c’est la meilleure. C’était également l’un de nos hashtags les plus populaires sur les réseaux sociaux. Ce t-shirt est particulièrement apprécié au ministère des Affaires étrangères et au MGIMO (grande école de Moscou d’où sortent de nombreux diplomates, ndlr).

Sinon, notre modèle le plus populaire, c’est une image de Vladimir Poutine à la James Bond, où il ajuste sa montre et regarde au loin. L’inscription dit : one and only. C’est un hit absolu. Je dois reconnaître que tous nos imprimés sont assez originaux.

Lesquels sont les plus drôles ? Comment ont-ils été créés ?

L’imprimé le plus drôle est celui d’une figure très controversée – le boxer et parallèlement maire de Kiev Vitali Klitchko avec sa célèbre phrase « Retour vers demain ». Nous avons fait un montage en mettant, derrière Klitchko avec son air sérieux, le docteur du film Retour vers le futur, qui lui jette un regard perplexe. Au dessus, nous avons écrit « Retour vers demain ».

L’imprimé a rencontré un grand succès. Tout le monde voulait se moquer des propos assez myopes de Klitchko. Mais les deux imprimés les plus populaires sont : Mi-mi-mi (exclamation décrivant quelque chose de mignon en russe, ndlr) avec l’image de trois hélicoptères militaires de marque Mi et « N’ayez pas honte de vos complexes » avec le complexe Topol-M (système de missiles sol-air, ndlr) devant la place Rouge.

Nous aimons profondément notre pays et avons inventé des tas de choses comme ça. Nous avons une très grande collection d’imprimés patriotiques (la plupart sont vendus dans notre principale boutique au Goum).

Quelle est la réaction de Poutine et de Lavrov ?

Nous ne le savons pas. Mais espérons qu’elle est positive. Parmi les centaines de fabricants de t-shirts avec les images des dirigeants, nous nous efforçons de créer des imprimés profondément respectueux et de bon goût. Nous avons trop de respect pour ces gens et faisons ce que nous faisons pour des gens comme nous. Nous accordons une grande attention à la qualité de nos articles, à la confection, à la qualité d’impression et même à l’emballage et au pliage de notre t-shirt (assez cher), c’est pourquoi son prix s’élève à 1 600 roubles (23,6 euros).

La présentatrice russe Tina Kandelaki :

 

Nous avons des standards de qualité très élevés et, lorsqu’on fait des imprimés avec de telles personnes, il faut être à la hauteur. Je sais que de nombreux collaborateurs de Lavrov l’aiment et achètent constamment nos produits. Une fois, nous avons même installé un stand au ministère des Affaires étrangères et avons rencontré une grande demande. Presque tous les étudiants du MGIMO ont notre t-shirt avec le hashtag WeLoverov.

Tout le monde aime les t-shirts avec le président : ses proches collaborateurs et collègues (même Ramzan Kadyrov en a un) et des tas de citoyens de notre immense pays et d’autres pays. Je suis convaincu que nos t-shirts aident à préserver l’image des dirigeants russes à l’étranger et constituent même un excellent indicateur de la hausse de leur popularité.

Le numéro un tchétchène Ramzan Kadyrov :

 

Qu’est-ce qui plaît le plus aux étrangers ?

Les étrangers aiment acheter les t-shirts avec Poutine (One and only, « Poutine en lunettes de soleil ») et avec la matriochka façon Kokhloma. C’est bien Poutine et la matriochka qui symbolisent le mieux la Russie (aux yeux des étrangers) et je ne peux que leur donner raison.

Envisages-tu d’ouvrir des boutiques dans d’autres pays ?

Depuis la création de notre entreprise, nous avons reçu de nombreuses demandes dans différents pays. Elles sont particulièrement nombreuses aux Etats-Unis et en Angleterre et un peu moins nombreuses en Serbie et en Chine. Nous avons même reçu des messages d’Autriche, d’Allemagne et du Mexique.

Pour le moment, je n’ai pas de projets de ce type, je tiens énormément à ma marque et je pense que personne ne se souciera autant de la qualité des produits ni n’aura une approche aussi soucieuse du design. C’est pourquoi nous avons créé une boutique en ligne, très fonctionnelle et très moderne, capable de traiter des commandes reçues du monde entier à toute heure.

L’avenir est au commerce en ligne et je pense que cette boutique nous suffira. Nous avons consacré énormément d’efforts à notre site, alors que le Goum et le centre commercial Europe (à Moscou, ndlr), qui nous servent de points de vente, lui apportent une aide précieuse, même si ce sont des centres commerciaux à part entière.

Lire aussi :

JO de Rio : un uniforme inspiré de Kandinsky pour les sportifs russes

Adidas lance une collection en collaboration avec un designer russe

Le costume traditionnel russe version haute couture

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.