Est-ce la fin du légendaire avion soviétique Antonov?

Igor Kostin/RIA Novosti
Le gouvernement ukrainien a décidé de dissoudre l’entreprise Antonov, célèbre fabricant du plus grand avion au monde. L’avenir d’Antonov n’est pas encore clair, mais ses ingénieurs ont promis de rejoindre une autre entreprise. RBTH revient sur les plus grands succès du constructeur, profondément ancré dans l’histoire soviétique.

Crédit :  G. Koposov / RIA NovostiCrédit : G. Koposov / RIA Novosti

Le bureau d’étude du légendaire avion soviétique fut installé en Sibérie peu après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1946. En 1952, il déménagea à Kiev où il demeure depuis.

Crédit :  Vasily / RIA NovostiCrédit : Vasily / RIA Novosti

Le concepteur soviétique d’avions Oleg Antonov était le premier concepteur en chef du bureau qui prit son nom après sa mort en 1984.

Crédit :  Sergei Preobrazhensky / TASSCrédit : Sergei Preobrazhensky / TASS

L’An-24 conçu par Antonov est l’avion de passagers biturbopropulseur légendaire qui entra en service en 1962. Il est toujours utilisé par certaines compagnies aériennes et peut parcourir jusqu’à 1 000 km de distance en Russie et dans les anciennes républiques soviétiques. Au total, plus de 1 300 appareils An-34 ont été construits.

Crédit : A. Polikashin/RIA NovostiCrédit : A. Polikashin/RIA Novosti

L’avion de transport An-12 conçu par Antonov a fêté ses 60 ans cette année. Malgré son âge vénérable, il est toujours en service. Pendant des années, l’An-12 et son collègue plus âgé, le Lockheed C-130 Hercules, étaient les avions de transport les plus utilisés au monde. L’An-12 fut le premier avion soviétique à faciliter le débarquement massif de parachutistes comme de matériel militaire.

Crédit : Alexander Vilf / RIA NovostiCrédit : Alexander Vilf / RIA Novosti

L’avion turbopropulseur de transport et de passagers An-22 présente la qualité unique d’être capable de décoller et atterrir sur des pistes difficiles et dans les aéroports non préparés dans des endroits éloignés.

Crédit : Igor Kostin / RIA NovostiCrédit : Igor Kostin / RIA Novosti

Un seul Antonov An-225 « Mriya » (« rêve  » en ukrainien), l’un des plus grands avions de transport au monde, fut construit. Il a battu plus de 200 records, dont celui du transport de la plus lourde cargaison. L’avion peut accueillir une cinquantaine de véhicules. L’An-225 est capable de porter des charges, comme le vaisseau spatial Bourane, à l’extérieur du fuselage !

Crédit : Marina Lystseva / TASSCrédit : Marina Lystseva / TASS

L’An-124 « Ruslan », le plus grand avion de transport produit en série, est utilisé tant dans l’aviation civile que dans l’aviation militaire. L’un des avions de transport les plus reconnaissables et populaires au monde, il peut transporter jusqu’à 880 soldats entièrement équipés.

Crédit : RIA NovostiCrédit : RIA Novosti

Construit pour résister aux conditions arctiques rudes, l’avion de transport An-74 peut opérer sur des pistes difficiles et recouvertes de neige par des températures allant jusqu’à –60°С. Cet avion sert à mettre en place et approvisionner les stations flottantes ou pour mener des patrouilles de glace ou la reconnaissance de pêche.

Crédit : Denisov Vadim / RIA NovostiCrédit : Denisov Vadim / RIA Novosti

L’avion de transport militaire An-32 était le seul avion soviétique conçu et produit pour l’exportation uniquement. Il peut voler dans des conditions de chaleur extrême (jusqu’à 50 °С) et est utilisé dans les pays comme l’Inde, l’Irak, l’Angola et la Colombie.

Crédit : E. Vilchinskiy / RIA NovostiCrédit : E. Vilchinskiy / RIA Novosti

Après l’effondrement de l’Union soviétique, le bureau d’études Antonov a coopéré avec la Russie et, de 2011 à 2015, il a fait partie du consortium russe United Aircraft Corporation.

Crédit : Marina Lystseva / TASSCrédit : Marina Lystseva / TASS

Pourtant, les tensions entre l’Ukraine et la Russie ont eu un lourd impact. La production de l’avion de transport An-70 a été arrêtée et le projet de l’intégrer dans l’armée de l’air russe avorté.

Crédit : Igor Kostin / RIA NovostiCrédit : Igor Kostin / RIA Novosti

Avec l’effritement de la coopération militaire avec la Russie, l’entreprise Antonov a sombré dans la crise. 

Crédit : Vostock-PhotoCrédit : Vostock-Photo

Nombre de spécialistes et ingénieurs ukrainiens ont déménagé en Russie, mais Antonov cherche toujours de nouvelles opportunités. La compagnie envisage de remplacer les composants d’avions fabriqués en Russie par des analogues étrangers d’ici fin 2017.

Lire aussi : 

Dix avions entrés dans la légende de l’aviation russe

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer