Terminus prochain pour les wagons-restaurants en Russie?

Dans un train reliant Moscou à Simferopol, en Crimée

Dans un train reliant Moscou à Simferopol, en Crimée

Komsomolskaïa Pravda/Global Look Press/Global Look Press

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

La compagnie des Chemins de fer de Russie a fait part d’une possible suppression prochaine des wagons-restaurants dans la plupart des trains du pays, informe l’agence Prime, s'appuyant sur les propos d’Oleg Beloziorov, directeur de la société.

« Le wagon-restaurant est perçu comme quelque chose d’onéreux. Nous considérons qu’il faut le laisser dans des trains précis : les trains de luxe et les trains touristiques », a en effet déclaré ce dernier.

En remplacement, est étudiée la possibilité de proposer aux passagers une gamme de plats à retirer auprès d’un café-bistro situé dans le train et à réchauffer au sein des wagons ordinaires, d’ores et déjà pourvus de micro-ondes. Ces mets, contrairement à ceux actuellement cuisinés en cours de route à l’intérieur des wagons-restaurants, seront élaborés à l’avance et transportés en barquettes. Une telle offre existe déjà notamment à bord des Sapsans, trains à grande vitesse circulant entre Saint-Pétersbourg, Moscou et Nijni Novgorod.

Ce projet ne fait toutefois pas l’unanimité, à en croire les résultats d’un sondage réalisé par le site de réservation de voyages OneTwoTrip auprès de 3 720 internautes et relayé par RIA Novosti.

Si 69% des personnes interrogées se disent prêtes à recourir à une telle alternative, seuls 48% jugent que celle-ci s’avèrera meilleure que le traditionnel wagon-restaurant. Un tiers pensent que cela n’apportera pas de réel changement, tandis que 19% estiment au contraire que ce format détériorera le service.

À noter que 21% des sondés affirment se rendre souvent au wagon-restaurant lors de leurs voyages en train, 41% parfois et 38% jamais. Par ailleurs 45% des participants de l’étude assurent que la suppression des wagons-restaurants leur causera un inconfort notable, et 46% n’y verront aucune différence puisqu’emportant toujours avec eux leurs propres provisions alimentaires. Enfin, 9% envisagent même de s’abstenir de se déplacer en train en l’absence de wagon-restaurant.

Pour la petite anecdote, c’est en 1896 que le premier wagon de ce type a fait son apparition en Russie, sur la ligne de chemin de fer reliant Saint-Pétersbourg, alors capitale de l’Empire, à Paris.

Dans cet autre article, nous vous expliquions pourquoi les trains de nuit en Russie sont un voyage dépaysant à part entière.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies