Que signifient les différentes couleurs dans l'orthodoxie russe?

Sergueï Piatakov/Sputnik; Legion Media
Les dômes, les murs des églises, les chasubles des évêques – tous ces éléments ont des couleurs variées, qui ne sont pas fortuites.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Vert

 Paroissiens durant la liturgie matinale le jour de l’Ascension dans l'église de la Sainte Trinité, au monastère Iverski, à Rostov-sur-le-Don

Couleur de la vie éternelle dans l'orthodoxie russe, le vert est également associé au Saint-Esprit. Lorsque la fête de la Sainte Trinité (nom de la Pentecôte dans la tradition orthodoxe russe) est célébrée le 50e jour après Pâques, les prêtres portent une chasuble verte, tandis que les églises sont décorées de branches et de feuilles vertes. De même, la chasuble du patriarche est traditionnellement verte.

Rouge

Le patriarche Cyrille réalisant le service de Pâques à la cathédrale du Christ-Sauveur, à Moscou

Le rouge est la couleur du feu et symbolise le buisson ardent, d'où Dieu a parlé à Moïse sur le mont Horeb. Le rouge est donc également associé à Dieu le Père.

Le rouge est en outre la couleur du sang du Christ et est associé à Pâques – la résurrection du Christ. Mais aussi, selon la Bible, les Romains ont revêtu le Christ de robes rouges avant d’entreprendre son exécution, pour montrer qu'il était le roi des Judéens. Ainsi, le rouge, étant la couleur royale, est également attribué aux événements de l'exécution du Christ et de la résurrection en général.

Bleu

Cathédrale de l'Assomption à Biïsk, dans la région de l'Altaï

Le bleu symbolise le ciel, tandis que la combinaison du bleu et du blanc sont les couleurs de la Mère de Dieu. Jésus-Christ et les saints sont souvent représentés dans des robes bleues, car ils sont des habitants des Cieux.

Lire aussi : Pourquoi les églises russes ont-elles des coupoles en forme d'oignon?

Blanc

Église de l'Ascension à Kolomenskoïé

Dans l'Ancien Testament, le blanc est la couleur de Dieu lui-même : « Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ». Le blanc signifiait la luminosité, une parenté avec la lumière divine.

Église de l’Hodigitria à Viazma

Les murs de l'église de l'Ascension à Kolomenskoïé (domaine impérial de la banlieue de Moscou), la plus ancienne église en pierre avec un toit en forme de chatior, et de celle de l’Hodigitria à Viazma sont entièrement blancs, ce qui amplifie leur idée de pureté.

Jaune et or

Membres du clergé assistant, en 2020, à la Divine Liturgie à la Cathédrale du Christ-Sauveur, à Moscou, pour le 11ème anniversaire de l'intronisation du patriarche Cyrille

Couleur de la gloire et de la dignité, le jaune n'est pas associé à l'or (le métal) ou à la fortune dans l'orthodoxie russe. Il est le symbole de la chaleur et de l'amour de Dieu. Bien qu'aux XIIe-XIIIe siècles en Europe, le jaune ait été associé à la trahison du Christ par Judas et que ce dernier ait été traditionnellement peint portant des robes jaunes, dans l'orthodoxie russe, cette association n'existe pas. Les prêtres orthodoxes utilisent des vêtements dorés lors des offices du dimanche, ainsi que la plupart des jours de l'année, à moins qu'une personne ne soit commémorée à l'église. Si une église est couronnée de dômes teintés d'or, cela signifie qu’elle est consacrée en l'honneur du Christ, ou en l'honneur de l'une des 12 grandes fêtes de l'Église orthodoxe orientale.

Noir

Monastère de l'Intercession, à Moscou

En plus d'être une couleur de deuil universelle, le noir est dans l'orthodoxie russe associé au monachisme. Après avoir été tonsuré comme moine, une personne fuit les plaisirs du monde et « meurt » pour le monde séculier. Les coupoles noires apparaissent d’ailleurs généralement sur les églises construites dans les monastères. Le noir est également la couleur de la chasuble des évêques, archevêques, métropolites et patriarches pendant le carême orthodoxe. Dans l'Église orthodoxe russe moderne, il existe cependant une tendance à abandonner l'utilisation du noir et à le remplacer par du mauve.

Dans cet autre article, nous nous intéressions aux raisons de l’expansion de l’athéisme en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies