Les «cheat-codes» d’une secte russe, promettant la richesse et l’amour, en vogue sur TikTok

Natalia Kolesnikova/TASS; @soulfulxistence, @spiritualtarotguide/tiktok.com
Que vous souhaitiez obtenir un mari riche, un corps d’athlète, une peau nette ou de bonnes notes à l’école, vous pouvez les attirer à vous en écrivant des numéros sur votre main et en demandant à l’univers d’exaucer votre souhait. C’est en tout cas ce qu’assurent certains TikTokeurs. En réalité, c’est un chef de secte russe, qui a passé deux ans en prison, qui a lancé cette pratique.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Sur l’écran de mon smartphone, je vois un mur clair et des plantes. Au premier plan, des mots accrocheurs soulignés de nombres : « beauté », « amour », « santé », « corps désirable », etc. Sous la vidéo, il y a une centaine de commentaires, positifs comme négatifs. Je choisis le mot « argent », pour lequel le code est le plus long. Je l’écris minutieusement sur mon poignet, quand ma mère rentre dans ma chambre.

« Qu’est-ce que tu fais ? », me demande-t-elle, méfiante.

« J’attire l’argent vers nous en écrivant un numéro sur mon bras », je réponds, comme s’il s’agissait de quelque chose que je faisais au quotidien.

« Alors écris-le jusqu’au coude et ne te lave pas pendant un moment, peut-être que là ça marchera », ironise-t-elle.

On appelle ces nombres des cheat-codes, comme dans des jeux vidéo, ou bien les « nombres de Grabovoï ». D’après les TikTokeurs russes et étrangers, il faut les écrire pour en avoir tous les bienfaits. Sur le TikTok anglophone, les vidéos avec les codes et leurs instructions d’utilisation ont été vues plus de cent millions de fois, et les utilisateurs de la génération Z partagent les résultats dans les commentaires. Parmi eux, une grande partie de bilans positifs. Mais d’où viennent ces codes, qui les distribue et dans quel but ?

>>> En Russie, un vaste schéma d’escroquerie piégeant les hommes s’empare de Tinder

Des codes pour obtenir des abdominaux, des abonnés sur YouTube, et leurs « effets secondaires »

Les TikTokeurs russes comme étrangers ont commencé à diffuser ce genre de vidéos au printemps 2021.

Dans toutes, les instructions sont similaires : il faut choisir le code correspondant à ce que l’on souhaite, l’écrire sur un morceau de papier ou directement sur le poignet, puis écrire de nouveau le code, cette fois-ci avec son doigt, dans l’air : ainsi, les chances que notre demande soit « envoyée à l’univers » sont plus grandes. Ensuite, il ne faut pas laver son poignet pendant trois jours, afin que les chiffres ne disparaissent pas. Enfin, il suffit d’attendre que le souhait se réalise.

Ils assurent qu’on peut non seulement obtenir des choses classiques comme la santé, le bonheur, l’argent ou l’amour, mais qu’on peut aussi demander n’importe quoi à « l’univers » grâce aux codes : de bonnes notes à l’école, des abdos, une plus grande popularité sur YouTube, une peau nette et lisse, un mari riche, et à peu près tout ce que l’on peut imaginer.

Certains TikTokeurs russes sont plus malsains et outre les codes « positifs », ils dévoilent ceux qui causeraient empoisonnement, fièvre, coma ou arrêt cardiaque.

Viktor Alexeïev, jeune artiste peintre de 18 ans, déclare que le code pour l’argent a fonctionné pour lui, mais qu’il pense que ce n’est qu’une simple coïncidence :

« J’ai écrit le code sur ma main pour la blague, parce que mon art se vendait mal jusque-là. Juste avant d’écrire le code, j’ai montré mon art à une communauté dédiée à la vente d’œuvres, et depuis, mes travaux se vendent beaucoup mieux.Je me suis probablement auto-influencé, ou alors c’était une coïncidence », raconte-t-il.

La lycéenne Olessia relate quant à elle être devenue une élève excellente après avoir utilisé le code.

« J’ai suivi les instructions, et j’avais de meilleures notes dès le lendemain. Jusque-là, j’étais assez bonne élève, mais j’avais la note de 4/5. Depuis le code, j’ai 5/5. C’est magique », explique la jeune fille.

Une autre écolière, Anna, témoigne qu’elle a écrit le code pour mieux réussir à l’école, et que sa professeur de russe a annulé son cours le lendemain. Elle dit que c’est grâce au code, car elle n’avait pas eu le temps de faire ses devoirs.

>>> «Personne à louer, pas cher»: pourquoi les Russes se mettent-ils en location?

Cependant, de nombreux utilisateurs se plaignent que les codes ne fonctionnent pas ou, pire, qu’ils ont l’effet inverse.

« J’ai écrit le code pour avoir de la chance. Je me suis sentie mal immédiatement après, j’ai commencé à avoir mal à la tête. Je l’ai effacé, et je me suis sentie mieux. Je ne crois pas aux codes, mais Dieu seul sait ce qu’il s’est passé », narre Alina, étudiante.

D’autres utilisateurs affirment qu’utiliser ces codes est dangereux : certains disent que les codes sont liés à la magie noire, car les souhaits seraient exaucés par le Diable et qu’il prendrait l’âme de la personne en échange.

Recouvrer la santé et ressusciter les morts contre de l’argent

La création de ces codes est attribuée au médium Grigori Grabovoï. Né en République soviétique du Kazakhstan, il a fait des études de mécanique à l’université de Tachkent puis a travaillé pour l’aviation civile ouzbèke. Il se prétendait alors déjà médium et prenait de l’argent pour faire des recherches sur la réparation « psychique » des avions.

En 1996, il devient ambulancier à Moscou. Grabovoï prétendait pouvoir ressusciter les morts et a créé la secte « Les enseignements de Grigori Grabovoï » ainsi qu’une fondation. Il a donné des conférences au ministère des Situations d’urgence russe, est passé à la télévision et a fait partie de diverses organisations publiques, prétendant être le Christ.

Grigori Grabovoï

En 1999, il a publié un livre, Guide pratique de régénération de l’organisme humain par la concentration sur les séries numériques, dans lequel il recommande de traiter les maladies physiques comme mentales grâce aux chiffres. Selon lui, toutes les maladies sont de l’énergie qui a une certaine fréquence que l’on peut exprimer en nombres. Ces nombres pourraient ensuite nous aider à nous débarrasser des maladies et des problèmes du quotidien.

>>> Pourquoi les vidéos bizarres sur la Russie font-elles tant le buzz sur Internet?

En 2004, après la prise d’otage de Beslan à l’école No1, où 334 personnes sont mortes, Grabovoï a proposé aux mères des enfants décédés de les ressusciter contre 39 000 roubles, soit à l’époque plus de 1 000 euros. Les habitants de Beslan, indignés, se sont plaints aux forces de l’ordre, mais c’est seulement quatre ans plus tard que Grabovoï a été condamné à 11 ans de prison pour escroquerie.

Grigori Grabovoï, accusé d'escroquerie, en 2008

En 2010, au bout de seulement deux ans de détention, il a été libéré sur parole. Il s’est alors installé à l’étranger et a continué à développer sa secte à l’extérieur de la Russie : son livre a été traduit dans plusieurs langues et un centre éducatif à son nom a même ouvert en Serbie. Il a également créé des appareils stoppant prétendument le vieillissement, vendus à 9 700 euros pièce. Fin 2020, il a sorti deux guides pour accélérer la guérison du coronavirus.

Les « coachs de Grabovoï » et l’argent gagné sur le dos des utilisateurs de la plateforme

De nombreux TikTokeurs russes comme étrangers qui ont réalisé des vidéos sur les codes de Grabovoï proposent également des services payants sur leurs comptes, du coaching en développement personnel à la vente de bijoux et de t-shirts.

Par exemple, Lindsey Rummelvend des t-shirts avec des dessins de singe et des compléments alimentaires bénéfiques pour les intestins, le cerveau et le cœur. Candice Nikeia, dont le compte est entièrement dédié aux codes de Grabovoï, donne de son côté des cours d’auto-influence positive.

Russia Beyond a envoyé des questions à une vingtaine de TikTokeurs russophones et anglophones partageant les codes de Grabovoï. Seule une TikTokeuse russe connue sous le nom de Lady Dinous a répondu : elle demandait plus de 150 euros pour être interviewée. Après le refus de notre journaliste, elle a bloqué cette dernière sur Instagram.

Andreï Efremov, psychiatre et hypnothérapeute, estime que si de nombreux blogueurs publient ces codes gratuitement pour suivre la tendance et gagner des vues et des « like » sur les réseaux sociaux, certains le font dans le but de gagner de l’argent sur le dos de personnes jeunes ou inexpérimentées.

>>> Pourquoi des prêtres russes se sont-ils emparés de TikTok?

« Les personnes qui croient au pouvoir des codes ne pensent pas de manière critique. [...] Elles voient que ça a marché pour quelques personnes et qu’il y a beaucoup de commentaires, et suivent les instructions aveuglément. Du coup, elles cherchent n’importe quelle preuve que le rituel fonctionne et associeront tous les événements positifs aux codes. C’est ainsi que fonctionne l’auto-influence. Les adeptes de Grabovoï, probablement eux aussi des escrocs, cherchent de telles personnes sur TikTok et profitent d’elles ; elles peuvent tout perdre, de leur épargne à leur appartement », explique Efremov. 

Dans mon cas, ma perception des choses est peut-être un peu trop critique, et c’est probablement pour cela qu’au moment de la rédaction de cet article le code pour gagner de l’argent, écrit sur mon poignet, ne fonctionne toujours pas.

Dans cet autre article, nous vous expliquons comment des médiums soviétiques traitaient toutes les maladies à la télévision.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies