Comment un ourson polaire a été sauvé par des mineurs russes dans l'Arctique

AndreAnita/Getty Images
Le petit ourson orphelin résidera désormais dans le zoo de Moscou.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Des employés russes d’une mine d’or située sur l'île de Bolchevik, qui fait partie de l'archipel de Nouvelle-Zemble, dans l'Extrême-Arctique, ont apprivoisé « comme un chien » un ourson polaire qui avait perdu sa mère et était venu chercher de la nourriture chez les humains.

Une vidéo tournée par les travailleurs montre comment l’ourson, totalement apprivoisé, grimpe sur une échelle sous les encouragements, puis va jouer avec un travailleur tandis qu’un autre lui demande de venir prendre un selfie avec lui.

Après que le petit a perdu sa mère, il est venu rendre visite aux humains, attiré par l'odeur de la nourriture.

« Je ne sais pas si c’est bien ou mal, mais ils ont nourri l'animal en voie de disparition et l'ont apprivoisé », a déclaré Andreï Gorban, 56 ans, directeur du zoo Roïev Routcheï de Krasnoïarsk (Sibérie) qui a joué un rôle dans le sauvetage du petit.

>>> Comment la Russie lutte contre les «invasions» d’ours

Bien qu'une tragédie ait été temporairement évitée, un nouveau danger est apparu lorsqu'il était temps pour les ouvriers de quitter leur poste et de retourner sur le continent.

« Les travailleurs en rotation partaient, l'ourson risquait de mourir de faim [parce qu’] il était tout  petit. Nous n’avons pas eu le temps de faire quoi que ce soit [à ce sujet]. Le seul espoir était que le dépotoir [à proximité] soit assez grand pour que le petit puisse tenir deux mois [avant la prochaine rotation de travail] », a expliqué Andreï Gorban sur sa page Facebook.

Quand les nouveaux ouvriers sont arrivés, ils n'ont vu aucun ourson et ont redouté le pire. Cependant, des employés d'une autre station ont annoncé que le petit y était apparu « maigre, sale, mais vivant ! »

Cette fois, il a fallu prendre une décision durable concernant le sort du petit ourson apprivoisé, car il allait bientôt grandir et se transformer en un prédateur de deux cents kilogrammes incapable de survivre sans les humains.

>>> Les sept animaux de Russie qui résistent le mieux au froid 

Étant donné que les ours polaires figurent dans le Livre rouge des espèces menacées de la Russie, la décision a dû être coordonnée avec les autorités chargées de la faune basées à Moscou. En conséquence, le petit a été capturé et transféré au zoo de Moscou, où il devrait subir une période de quarantaine de plusieurs mois.

Comme les ours polaires apprivoisés ne peuvent pas être réintroduits dans la nature sauvage, l’animal sera très probablement transféré par la suite dans l'un des zoos de Russie.

« Merci à tous ceux qui ont aidé avec des actes et non avec des mots. Le plus important est que l'ourson soit sauvé et ai trouvé sa nouvelle maison », a déclaré Andreï Gorban.

Où rencontrer des ours en Russie sans risquer sa peau ? Trouvez la réponse dans cette publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies