Débarquée d’un avion pour refus du port du masque, elle part en guerre contre Aeroflot

Sergei Karpukhin/TASS
L’incident impliquant une jeune bloggeuse qui a été débarquée d’un avion de la compagnie Aeroflot pour non-port du masque a divisé les internautes: pendant que les uns la critiquent pour un comportement irresponsable, d’autres soutiennent son projet de «revanche».

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Début octobre, le personnel de bord d’un vol d’Aeroflot reliant Moscou à Tcheliabinsk, dans l’Oural, a demandé à une passagère de mettre un masque, conformément aux normes sanitaires en vigueur. Ayant opposé un refus, elle s’est vu débarquée de l’avion.

Or, il s’est avéré que la passagère en question était une bloggeuse de 32 ans, Alena, connue sur Instagram comme @__miss__alena. Commentant l’incident, cette dernière indique qu’elle ne veut pas être hypocrite et mettre un masque alors qu’elle clame qu’ils ne doivent pas être portés.

La jeune femme fomente d’ailleurs un plan de « vengeance ». Elle souhaite trouver 200 femmes pour réserver ensemble un vol d’Aeroflot et refuser collectivement de mettre le masque à bord.

« Je voudrais trouver 200 femmes ouvertes, braves et HONNÊTES [comme moi] 💃 », dit-elle.

>>> #Jenesuispasunbagage: un flash mob russe vise à changer les règles du transport aérien des animaux

Si sa publication a obtenu le soutien de plusieurs internautes, la plupart des commentateurs ont mis en doute sa logique et l’ont tournée en dérision.

« Et c’est quoi le problème avec le masque ? Si vous avez acheté un billet d’avion et avez décidé de prendre le vol de cette compagnie, respectez leurs normes, s’il vous plait. Ils ne demandent rien d’extraordinaire ✅ », écrit un des utilisateurs.

Une autre personne dit avoir subi une transplantation du cœur et, en conséquence, a un système immunitaire affaibli et rejette l’initiative : « C’est une mauvaise idée, s’il vous plait pensez aux autres. Pour vous [le port du masque] pendant trois-quatre heures est un peu inconfortable, mais pour les millions de personnes autour, notamment pour moi, vous [sans masque] 😀 présentez une menace mortelle 😎 ».

Alena a alors rétorqué que pour cette personne le vol en soi et les changements de pression étaient plus dangereux que l’absence de masque sur son visage. Et de rappeler, que pendant le repas servi à bord, tout le monde enlève le masque.

La bloggeuse souligne qu’elle est contre le port du masque car elle considère qu’ils nuisent à la santé et rajoute qu’elle ne va pas en enfiler un au nom de « la sécurité illusoire des autres ».

Elle assure que plusieurs milliers de personnes lui ont déjà écrit pour participer à l’expérimentation qu’elle prépare.

Interrogée au sujet d’éventuelles suites juridiques de son geste, elle dit que c’est à la compagnie d’avoir peur que l’ensemble des passagers portent une plainte pour « un refus illégal de fournir un service ».

Dans cet autre article, découvrez l’histoire de ces Russes ayant trouvé l’amour durant le confinement.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies