Le jour et la nuit: photos d’artistes russes du burlesque, sur scène et en dehors

Anastasia Lyskovets
Sans paillettes et plumes, vous ne reconnaîtrez pas certaines de ces artistes du show moscovite Ladies of Burlesque.

Maria Weinberg, 25 ans

Journaliste et spécialiste en marketing le jour, Maria Weinberg, 25 ans, est une diva du burlesque le soir. S’adonnant à cette passion depuis l’âge de 17 ans, elle a travaillé comme mannequin dans des projets pin-up avant de devenir chanteuse de jazz dans le show Ladies of Burlesque. « Paillettes sur le visage, sur les vêtements, par terre, dans la salle de bain, dans le lit, sur le chat, dans l’assiette – toujours plus de paillettes. Cela dit, mes parents sont fiers de mes succès, ils partagent mes vidéos et photos. Mon petit ami me soutient dans tout et prend une part active dans ma vie artistique », explique la jeune femme.

Taissia Rechetnikova, 30 ans

Cette réalisatrice et fondatrice des soirées Kinky Russia, est elle aussi artiste de burlesque, depuis deux ans et demi.

« Pendant 7 ans j’ai dansé dans l’ensemble Loktev de Moscou, faisant toutes sortes possibles de danses, je suis diplômée de la faculté de mise en scène de l’Institut national de cinématographie. Je peux dire que pendant toute ma vie j’ai cherché le domaine où je pourrais conjuguer mes talents d’actrice, de mise en scène et de danse - le burlesque y convient parfaitement », confie-t-elle.

C’est non sans scepticisme que la mère de Taissia a initialement perçu sa passion. Contrairement à elle, son père a toutefois adopté une attitude plus philosophique, estimant que l’essentiel est qu’elle soit heureuse.

« J’ai rappelé à maman qu’elle-même travaillait comme chorégraphe dans un cabaret pendant les années 1990 et, en fait, faisait la même chose que moi. Très vite, ma mère a vu qu’outre le plaisir, le burlesque m’apporte l’argent et le succès, et a cédé », se souvient notre interlocutrice.

Ilia Lissitsa, 34 ans

Depuis l’âge de 16 ans, Ilia aime incarner différents personnages et monter sur scène. Il a rejoint le show il y a 8 mois plutôt par hasard. Lors d’une soirée de Ladies of Burlesque, Taissia l’a conduit voir la présentatrice, Anna Pavlova, pour lui dire que le jeune homme rêvait depuis longtemps du burlesque.

« Parfait, je l’ai tant attendu. Tu pourras monter un numéro ? », a-t-elle alors répondu, et Ilia est resté.

Pourtant, ses parents ne sont toujours pas au courant de cette passion de leur fils. Il considère qu’il sera trop difficile d’expliquer ce qui l’y attire.

Anna Pavlova, 31 ans

Un jour, Anna a découvert un penchant pour le swing et la culture retro. Sur Internet elle est tombée sur la vidéo d’artistes de burlesque des années 1950 et en est tombée amoureuse.

« J’ai préparé une paire de numéros inspirés par le jazz, j’ai cousu une paire de costumes et envoyé des requêtes à des shows de San Francisco, où je devais aller pour voir des amis. D’une manière inattendue pour moi et mon entourage, on m’a invitée pour une prestation, puis encore et encore – en Europe, en Russie, et même un jour au Proche-Orient », se souvient-elle.

Tatiana Dmitrieva, 31 ans 

Il y a deux mois, Tatiana est pour la première fois montée sur scène en qualité de présentatrice du show de burlesque.

« Le burlesque combine la liberté d’expression artistique et la libération de l’énergie sexuelle, ce mélange augmente d’une façon considérable l’amour envers soi-même, fait sentir l’énergie féminine – non pas celle destinée à conquérir l’homme, mais celle des capacités illimitées, de la force et de création », assure la jeune femme.

Sabina Karpenko, 27 ans

Ancienne spécialiste en manucure, elle fait partie du show depuis un an.

« Pour le moment, ma mère se fait une idée très vague du burlesque. Elle est très conservative. J’espère qu’un jour je parviendrai à signer des succès et qu’elle me verra dans ce rôle, comprendra quel plaisir j’en tire et me soutiendra », rêve Sabina.  

Iana, 26 ans, et Ekaterina, 31 ans

C’est l’amour pour le jazz qui a conduit les deux jeunes femmes vers ce show. Iana est enseignante de danses et Ekaterina évolue dans le premier corps de ballet moscovite spécialisé dans le jazz.

Aujourd’hui, elles ont leur propre numéro.

Dans cet autre article, nous vous dressons le portrait de cinq danseuses ayant donné ses lettres de noblesse au ballet russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies