Près de 30 ans après sa chute, quelles caractéristiques les Russes attribuent-ils à l’URSS?

Grigory Avoyan

La sollicitude de l’État envers les simples citoyens, c’est ce que reconnaissent aujourd’hui plus de la moitié des Russes (59%) à l’URSS, pays qui a cessé d’exister en 1991, témoignent les données obtenues par le centre sociologique russe Levada. Lors du précédent sondage réalisé en 2008, cette qualité n’avait été mentionnée que par 29% des personnes interrogées.

Le deuxième trait est l’absence de conflits internationaux et l’amitié des peuples, cité par 46% des sondés, tandis qu’au troisième rang figurent le développement réussi de l’économie et l’absence de chômage.

>>> Pourquoi le socialisme a-t-il été un échec en URSS?

D’autres caractéristiques à avoir été évoquées sont l’amélioration permanente de la vie (39%) ainsi que la science et la culture les plus avancées au monde (31%).

Toutefois, les défauts ont eux aussi été mentionnés. Ainsi, 24% ont cité les files d’attente, la pénurie et les tickets de rationnement, 17% l’isolement du pays et l’impossibilité de se rendre à l’étranger et d’en revenir, 13% la pauvreté, 8% la persécution de l’Église et des croyants ou encore 7% les dépenses militaires insoutenables pour le pays.

À noter que cette enquête a été réalisée du 24 au 29 mai 2019 auprès  de 1616 personnes âgée de 18 ans et plus et peuplant 137 agglomérations de 50 sujets de la Fédération.

En suivant ce lien, retrouvez notre article visant à déterminer si vous auriez pu vivre en URSS ou non.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies