Réaction des internautes suite à la censure des scènes homosexuelles du film Rocketman en Russie

Legion Media
Les internautes russes ont porté en dérision la décision du distributeur de couper certaines scènes du nouveau biopic d’Elton John.

Rocketman, relatant l’histoire du chanteur britannique Elton John, a créé la polémique le jour de sa sortie en Russie. Non pas pour ce qui y était montré, mais plutôt pour ce qui ne l’était pas.

Dans le pays, l’ensemble des scènes liées à l’homosexualité ou à la consommation de drogues ont en effet été retirées, empêchant les spectateurs d’assister au premier baiser entre les acteurs incarnant Elton John et le parolier Bernie Taupin. Un passage dévoilant les deux hommes nus au lit a également disparu.

Même la légende de fin n’a pas été épargnée. Dans la version originale, la phrase « Tu es condamné à vivre seul » apparaît et fait écho au fait que l’artiste finit en réalité par trouver le véritable amour, et même par élever deux enfants. À la place, l’adaptation russe indique uniquement que John est sobre depuis 28 ans et œuvre pour la charité.

>>> «Sortir du placard» quand on est gay en Russie

Le distributeur du film en Russie, la société Central Partnership, explique que ces coupes ont été effectuées pour des questions de légalité. « Le film a été modifié pour qu’il soit en accord avec la loi de Russie », a précisé un porte-parole de l’agence de presse TASS.

Or, bien que la législation russe interdise effectivement la promotion des orientations sexuelles non traditionnelles auprès des mineurs, la version originale de Rocketman ne transgresse pas ces règles. Le film est classé 18+, ce qui signifie que les enfants ne sont pas autorisés à le visionner au cinéma (tout du moins en théorie).

Néanmoins, le ministre russe de la Culture, que beaucoup tiennent pour responsable de cette censure, a rejeté ces accusations. Les autorités expliquent que ces coupes ont été « la décision de la compagnie distributrice seule ».

Alors que tout le monde se rejette la faute, le segment russe d’Internet s’en donne à cœur joie pour s’exprimer sur le sujet.

« Toutes les scènes avec de l’okrochka [soupe froide russe] au kéfir ont été coupées du film Rocketman ».

« Dans la version russe modifiée du film Rocketman, à la fin Elton John trouve une femme et intègre Russie Unie [parti au pouvoir en Russie] ».

« À quel point faut-il manquer de confiance en sa propre orientation sexuelle pour couper des scènes de baiser entre des hommes d’un film sur Elton John ? »

« La société distributrice Central Partnership a supprimé du film Rocketman les paroles d’Elton John au sujet du fait qu’il a trouvé l’amour, étant donné que la découverte par Elton John de son amour ne correspondait pas à la législation russe ».

 « J’ai lu que du film artistique Rocketman à venir seront coupées toutes les obscénités et qu’il en résultera un biopic de Lechtchenko [chanteur russo-soviétique] ».

« Le gouvernement, comme d’habitude, fait la meilleure publicité au film sur Elton John en coupant le plus intéressant. Des génies, la psychologie inversée de la jeunesse va les forcer à voir d’un bon œil les LGBT. Vous êtes vraiment débiles, nier ce qui a toujours été, est et sera ».

« Quel est l’intérêt du film dans ce cas ? Toutes ces scènes sont des parties indissociables de la vie d’Elton. Le film durera combien de temps ? 30 minutes ? Je ne comprends absolument pas ce qu’il se passe en Russie ».

« Les droits des homosexuels en Russie sont plus nombreux que dans le film Rocketman ».

« Qu’est-ce qui se passe ? En Russie du biopic Rocketman à propos d’Elton John ont été coupées toutes les scènes obscènes ? Ce n’est pas grave. Vous pouvez les regarder ici ! Ne me remerciez pas ! »

« En Tchétchénie il a été annoncé que la sortie en Russie du film sur Elton John Rocketman était une provocation, et plainte a été exprimée qu’à cause de ce genre de films il était devenu impossible d’aller au cinéma avec ses enfants ».

« Si le film est classé 18+, alors visiblement je connais mal notre législation car je ne comprends pas à quel article de quel code vont à l’encontre les scènes de sexe homosexuel et leur vie heureuse ».

« Ça va mal quand un État décide pour ses citoyens ce qu’ils peuvent voir dans les films, et ce qu’ils ne peuvent pas. Ils ne sont eux-mêmes, visiblement selon l’État, pas capables d’apprécier la valeur artistique si on ne supprime pas le "superflu". Et on s’en fout si le contenu coupé explique la motivation du héros ».

Le chanteur en personne a d’ailleurs condamné la censure russe de l’œuvre :

« Nous rejetons dans les termes les plus forts possibles la décision de censure de Rocketman pour le marché russe, un geste duquel nous n’étions pas au courant jusqu’à aujourd’hui. Paramount Pictures a été un courageux et audacieux partenaire nous ayant permis de créer un film qui est une vraie représentation de l’extraordinaire vie, des verrues etc. d’Elton.

Que le distributeur local ait trouvé nécessaire de supprimer certaines scènes, refusant au public l’opportunité de voir le film tel qu’il avait été prévu est une triste réflexion du monde divisé dans lequel nous vivons encore et de la cruauté dont il peut faire preuve en n’acceptant pas l’amour entre deux personnes.

Nous croyons en l’édification de ponts et en le dialogue ouvert, et continuerons de pousser pour briser les barrières jusqu’à ce que les personnes soient entendues équitablement à travers le monde ».

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq films étrangers que Staline appréciait tout particulièrement.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies