Combien y a-t-il de fuseaux horaires en Russie?

Getty Images, Freepik
Voici un casse-tête. Si soudainement vous devez téléphoner depuis Moscou un ami en Iakoutie, combien d’heures devez-vous ajouter ou retirer pour ne pas le réveiller à 4 heures du matin?

Le monde est divisé en 24 fuseaux horaires, dont 11 passent en Russie. On ne trouve autant de fuseaux horaires dans aucun pays du monde (si on ne compte pas les territoires d'outre-mer comme c’est le cas en France). Quand la journée de travail bat son plein dans l'est du pays, une nuit profonde règne encore dans les régions occidentales. La deuxième place, loin derrière la Russie, est partagée par les États-Unis et le Canada avec 6 fuseaux horaires.

Heure et fuseaux horaires de Pétersbourg

Imaginez : il y a seulement 150 ans, il n'y avait pas de fuseau horaire dans le monde. Dans les villes, l’heure dite solaire locale était alors de mise : lorsque le soleil était à son apogée, il était midi. Suite au développement des chemins de fer, il devint nécessaire de synchroniser l'heure avec précision avec d'autres localités et, tout d'abord, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada, puis dans d'autres pays, la division en fuseaux horaires fut introduite. Ainsi, le temps moyen de Greenwich (GMT, l’heure à Londres) apparut et, dans les années 1970, il fut remplacé par un temps universel coordonné (UTC) plus précis.

>>> De Kamtchatka à Kaliningrad: la vie dans un pays avec 11 fuseaux horaires

Dans l'Empire russe, les chemins de fer utilisaient l'heure de Saint-Pétersbourg comme point de repère et la Russie ne rejoignit officiellement le système de fuseaux horaires qu'après la Révolution d'octobre. En 1919, le pays fut divisé en 11 fuseaux horaires (les limites des fuseaux horaires passaient le long des voies ferrées et des rivières). Par la suite, le pays révisa à plusieurs reprises leurs limites, en essayant de les aligner sur les frontières administratives des régions.

Pensez-vous que l'histoire des fuseaux horaires se termina après l'effondrement de l'URSS ? Loin de là. En 2009, on a décidé de réduire leur de 11 à 9, mais en 2014 déjà, la Russie repassait à une quantité de 11 fuseaux, certaines régions changeant alors de fuseau horaire dans une direction ou une autre. En Yakoutie, il existe ainsi maintenant trois fuseaux horaires (UTC +9, +10, +11). Afin de donner à la vie une stabilité au moins temporaire, souvent en Russie, on ne s’appuie par ailleurs pas sur l'UTC mais sur l'heure de Moscou et l’on désigne donc les fuseaux horaires par MSK +1, etc.

L'heure d'hiver pour toujours ?

En 1917, la Russie passa à l'heure d'été pour la première fois, avec une heure d'avance sur l'heure solaire locale, mais au bout de quatre ans, on renonça au changement d’heure en avant ou en arrière. En 1930, les aiguilles furent de nouveau avancées d'une heure, qui fut appelée « heure du décret ». Pendant cinquante ans, l’URSS vécut par conséquent sur cette base. En 1981, il fut toutefois de nouveau décidé de passer à l'heure d'été et vice-versa. En 2011, le gouvernement a finalement décidé de répondre aux plaintes des Russes, qui avaient du mal à s'adapter au changement d’heure deux fois par an (certains ont même avancé que cela affectait leur santé), et l'horloge a été une fois de plus figée. De ce fait, dans certaines régions, le temps était en avance d’une heure voire deux sur le temps géographique. Cependant, il s'est avéré que la mauvaise heure avait été choisie comme option permanente : l'heure d'été. Le gouvernement a été littéralement submergé de plaintes de citoyens déplorant leur incapacité à vivre normalement pendant le long et sombre hiver russe. Puis, en 2014, on a décidé de revenir une heure en arrière et de ne plus toucher à l’horloge. Depuis cinq ans, la Russie vit à l’heure d’hiver constamment.

>>>Curiosités géographiques: en quoi la Russie est-elle si unique?

Quels sont les fuseaux horaires en Russie ?

  • Heure de Kaliningrad (KALT) (UTC + 2), selon laquelle on vit dans la région de Kaliningrad.
  • Heure de Moscou (MSK) (UTC + 3) pour les résidents de Moscou et de la partie européenne de la Russie.
  • Heure de Samara (SAMT) (UTC + 4) pour les régions d'Astrakhan, Samara, Oulianovsk, Saratov et l’Oudmourtie.
  • Heure d’Ekaterinbourg (YEKT) (UTC + 5), établie dans les régions de Bachkirie, Perm, Kourgan, Orenbourg, Sverdlovsk, Tioumen, Tcheliabinsk, Khanty-Mansiïsk et des Iamalo-Nenets.
  • Heure d’Omsk (OMST) (UTC + 6) pour la région d'Omsk.
  • Heure de Krasnoïarsk (KRAT) (UTC + 7), selon laquelle vivent les habitants des régions de Krasnoïarsk, de l'Altaï, du Touva, de Kemerovo, de Novossibirsk et de Tomsk.
  • Heure d'Irkoutsk (IRKT) (UTC + 8) pour la Bouriatie et la région d'Irkoutsk.
  • Heure Iakoute (YAKT) (UTC + 9) - heure officielle dans l'ouest de la Yakoutie, dans le territoire de Transbaïkalie et dans la région d'Amour.
  • Heure de Vladivostok (VLAT) (UTC + 10) - pour la partie centrale de la Yakoutie et du Primorié.
  • Heure Magadan (MAGT) (UTC + 11) utilisée dans l'est de la Yakoutie ainsi que dans les régions de Magadan et de Sakhaline.
  • Heure du Kamtchatka (PETT) (UTC + 12) pour le territoire du Kamtchatka et la région autonome de Tchoukotka. La différence avec le temps de Moscou est de plus 9 heures.

Dans cet autre article, nous vous révélons huit erreurs communes que font les étrangers apprenant la langue russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies