Trois chauffeurs de taxi russes que leur extravagance a rendus célèbres

Leonid Gaidai/Mosfilm,1969
Ils vont emmèneront à destination dans une ambiance unique, et joueront même de la guitare.

Il joue de l’ukulélé pour conjurer la tristesse ambiante

Vous êtes coincé dans un bouchon à Saint-Pétersbourg et vous entendez soudain des sons aux motifs hawaïens… Ne soyez pas surpris. C'est un chauffeur de taxi local, Rouslan Gabdoulline, 22 ans, qui a décidé de rendre votre vie moins déprimante et, si possible, d'atténuer vos souffrances au moins pendant la durée du voyage.

« Selon mes observations, environ 50 à 60% des passagers montent dans le taxi avec un air triste. Pourquoi ne pas leur remonter le moral ? », s’interroge Gabdoulline.

Lire aussi : Cette «Reine de la soudure» venue de Russie et parvenant à fusionner art et métal 

Au début de son expérience visant à augmenter le nombre de personnes heureuses dans la ville, Gabdoulline avait un peu peur : on ne sait jamais comment les passagers vont réagir, surtout ceux qui sont en retard quelque part. Mais il s'est avéré que le chauffeur de taxi avait tort de se faire du souci. « Il n'y avait pas de réactions négatives du tout, au moins il y a presque toujours un sourire », dit Gabdoulline.

Ce qui permet d’éviter une réaction négative est peut-être le fait que le jeune homme ne joue pas en conduisant, mais seulement dans les embouteillages et au feu rouge.

Entouré de gadgets, parce qu'il aime l'argent

Ce chauffeur de taxi de Barnaoul (dans l’Altaï) à l’attirail surprenant est passé à la télévision quand un client choqué a posté une vidéo du voyage sur Internet : presque tout l’espace à l’avant de la voiture était recouvert de toutes sortes de gadgets, sur lesquels le chauffeur de taxi avide de travail prenait d’innombrables commandes.

Selon le passager, le chauffeur de taxi lui a avoué pendant le voyage qu’« il ne gagne pas moins de 10 000 roubles en une journée », soit dans les 130 euros. Cependant, les inspecteurs de la police de la circulation ont rapidement mis fin à son activité débordante immédiatement après qu’il est devenu populaire sur Internet.

Il offre une ristourne si vous lisez de livres

Les Moscovites ont entendu parler du chauffeur de taxi Saveli à Moscou (le nom et l'âge du héros restent inconnus) lorsqu'un de ses clients a posté une vidéo dans laquelle il était informé de la possibilité de bénéficier d'une réduction de 100 roubles s'il ne restait pas rivé au téléphone pendant le voyage, mais lisait. Immédiatement, il s’est vu proposer des livres. Parmi les œuvres, d’anciennes éditions d’Hemingway, Babel, Bounine et Gogol.

Lire aussi : Les combats médiévaux en Russie, un loisir pas uniquement masculin

« Je veux que les gens lisent. Ils sont toujours assis à l'arrière rivés sur leur téléphone et les réseaux sociaux », a déploré le chauffeur de taxi.

Tout le monde n'a pas apprécié cette action. Certains ont mal au cœur en lisant en voiture, et d’autres n’ont pas aimé la sélection de livres. « Pour être honnête, la fiction est un truc inutile pour adolescents. Après les études universitaires, vous devez lire des livres de psychologie et de la littérature spécialisée », a commenté un utilisateur de Twitter.

Au moins, le chauffeur de taxi Saveli aura essayé...

Dans cette autre publication apprenez sur l’excursion à Saint-Pétersbourg qui ne vous coûtera qu’un ticket de bus.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies