Festival Temps & Époques: lorsque troupes napoléoniennes et romaines se côtoient à Moscou

mos.ru
Légionnaires romains, cavaliers napoléoniens, soldats de la guerre civile américaine et même chasseurs de mammouths, tous ont envahi la capitale russe dans le cadre de l’un des plus impressionnants festivals historiques d’Europe.

Le 22 août, la huitième édition du festival de reconstitution historique Temps & Époques a touché à sa fin, après s’être imposée comme le plus important de ce type en Europe.

Des clubs de reconstitution historique de plus de 20 pays se sont rendus à Moscou afin d’y prendre part, permettant au nombre de participants de dépasser les 3 000.

Le festival ne se concentrant pas sur une période historique ou un pays en particulier, les participants ont pu recréer l’ère et la bataille qu’ils souhaitaient, de l’âge de pierre aux années 1980.

Trente emplacements thématiques à travers la ville ont par conséquent plongé les visiteurs dans la Rome et la Grèce antiques, dans l’Europe du XVIIe siècle, ou encore aux temps où les mammouths et les chevaliers médiévaux peuplaient encore la Terre.

Les curieux ont pu assister à des batailles de grande envergure entre légionnaires romains et barbares, entre soldats soviétiques et allemands de la Seconde Guerre mondiale, ou encore entre les cavaleries russes et françaises du temps des guerres napoléoniennes.

Ils ont par ailleurs eu la chance d’expérimenter ce qu’était la vie à ces différentes époques, par le biais de duels en tant que combattant médiévaux, de constructions de château, d’entrainements militaires de la Russie impériale ou encore d’ateliers artisanaux allant de la poterie au tissage.

Ceux cherchant encore plus d’action ont même pu ressentir ce que c’était que d’être arrêté par la police moscovite soviétique durant la perestroïka ou, au contraire, d’aider les officier à capturer des criminels.

Ce festival représentait une opportunité idéale pour étudier l’histoire russe et voir à quoi Moscou ressemblait durant le Temps des Troubles, au XVIIe siècle. Le public a même pu se familiariser avec le monde criminel souterrain de la capitale suite à la fin de la guerre 39-45.

Les amateurs d’histoire militaire ont apprécié les lieux dédiés à la guerre de Crimée (1853-1856) et à la guerre russo-turque (1877-1878), où ils ont pu admirer les uniformes, les armes, et en savoir plus sur le quotidien des soldats.

Une reconstruction d’une ville américaine du temps de la guerre civile a par ailleurs été menée, lors de laquelle les visiteurs ont pu approfondir leurs connaissances au sujet de ce conflit et de l’histoire des frontières américaines.

Le festival Temps & Époques a en outre fait le bonheur des enfants. Ils ont eu l’opportunité non seulement de grimper sur des canons et autres équipements militaires, mais de participer à une multitude de jeux et activités ludiques consacrées à ces différentes périodes.

Des embarcations antiques et médiévales, mais aussi des navires de la Seconde Guerre mondiale, ont également pris d’assaut les étangs de la capitale. Certains d’entre eux proposaient même des excursions à leur bord !

Dans cet autre article, nous vous présentons les cinq choses ayant marqué Napoléon lors de sa campagne de Russie en 1812.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies