Ces mèmes de la Coupe du Monde qui nous font regretter que la compétition soit déjà terminée

Reuters
Le moment que tous les fans de football redoutaient est finalement arrivé, nous avons dû dire au revoir à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Quel incroyable tournoi nous avons vécu! Jetons un regard rétrospectif sur les moments les plus mémorables qui vont surement marquer l’histoire du football et qui ont été dignement détournés en mèmes.

La Russie, nation avec l'équipe la moins bien classée à jamais accueillir la Coupe du Monde, n'a pas tardé à donner le ton de la compétition avec une victoire 5-0 contre l’Arabie Saoudite dans le premier match du tournoi. Le prince héritier de ce pays de la péninsule arabique, Mohammed ben Salman, a assisté à la rencontre avec le président de la FIFA, Gianni Infantino, et celui de la Russie, Vladimir Poutine.

Ce tournoi détient désormais le record du plus grand nombre (12) de buts marqués contre son camp lors d’une Coupe du Monde de la FIFA et du plus grand nombre (28) de penalties sifflés.

Mario Mandžukić (Croatie) a d’ailleurs été le premier joueur à marquer un but contre son camp en finale de la Coupe du monde.

Harry Kane a égalé le record de Diego Maradona de 6 buts marqués en tant que capitaine, ce qui lui a permis de remporter le Soulier d'Or (meilleur buteur). Certains pourraient toutefois trouver à redire sur la façon dont cet exploit a été réalisé, car il en a marqué la moitié sur penalties…

L’utilisation de l’AVA (Assistance Vidéo à l'Arbitrage) pour la première fois a sans aucun doute eu un impact important sur la compétition, malgré les éternelles critiques.

Et un peu de magie par le gardien brésilien Allison.

Neymar n'a pas tardé à devenir un sujet prisé pour les créateurs de mèmes, notamment grâce à ses roulades et simulations théâtrales. On estime qu'il a passé près de 14 minutes au sol, faisant de lui la star de quelques-uns des mèmes les plus drôles (de l'histoire) du tournoi.

Le jeune Brésilien a encore un long chemin à parcourir si jamais il souhaite égaler les records de Ronaldo et Messi, mais les mèmes de cette Coupe du Monde peuvent faire de lui le plus grand de tous les temps.

Neymar n'a pas été le seul joueur à subir de telles « fautes » pendant le tournoi, puisque le défenseur portugais Pepe par exemple a également mis en avant ses talents de comédien.

Tant que la VAR n’est pas utilisée contre les supporters qui introduisent des boissons dans le stade, ces fans colombiens seront heureux. (En réalité, celui-ci a été licencié après que son employeur a vu sur les réseaux sociaux une photo de lui en train d’enfreindre cette règle des stades.)

La grande surprise du premier tour est bien sûr l’élimination de l’Allemagne. C’est donc la troisième fois consécutive que les champions en titre quittent la compétition dès la phase de groupes, après l'Italie en 2010 et l’Espagne en 2014.

Quant à l’équipe sénégalaise, elle a transcendé les échauffements habituels et les ont amenés à un tout autre niveau.

Qui aurait pu prédire que les deux stars Messi et Ronaldo quitteraient tous les deux la compétition aussi rapidement avec leur sélection nationale respective.

La sensationnelle victoire de la sélection russe sur l’Espagne lui a permis de se qualifier pour la première fois de son histoire en quarts de finale de la Coupe du Monde, après ses victoires contre l’Arabie Saoudite et Mohammed Salah… pardon l’Egypte en phase de groupe.

Certains y ont même vu l’accomplissement d’une prophétie en faisant le lien entre l’arrêt décisif du gardien Akinfeïev et l’image représentée sur l’édition spéciale de billets de banques lancée exclusivement pour la Coupe du Monde en Russie.

La défaite en quarts de finale face à la Croatie aux tirs au but a sûrement attristé les millions de fans de l’équipe du pays hôte. Néanmoins leur performance globale a été tout sauf décevante.

Ceci pourrait bien être la célébration la plus emblématique de la Coupe du monde 2018.

Certains soutiennent que la foule de supporters du pays hôte a largement contribué aux bons résultats de l'équipe russe.

Nous avons également pu assister à la victoire de l’Angleterre aux tirs au but, une première depuis leur victoire sur l'Espagne durant Euro 1996, après six défaites de cette manière.

Leur parcours s’est terminé par une défaite face à la Croatie en demi-finale, mettant fin (du moins pour l'instant) aux mèmes « It’s coming home » sur Internet.

Southgate knew... Credit: @PierreHawkes

A post shared by SPORTbible (@sportbible) on

À propos des mèmes populaires au cours de la Coupe du Monde, Maradona était sûr de faire les gros titres avec ses célébrations extatiques.

La Belgique a montré des signes prometteurs laissant présager qu’elle exploiterait enfin tout son potentiel. Mais cela n’en est peut-être pas le meilleur exemple...

L'attaquant belge Michy Batshuayi nous a régalés peu après avec un acte d’autodérision de classe mondiale !

Les supporters croates ont, de leur côté, conquis autant de cœurs dans le monde par leurs célébrations que leur équipe par son beau jeu sur le terrain.

En fin de compte, la meilleure équipe a gagné, et toutes nos félicitations à la France pour nous avoir offert un spectacle digne de ce nom.

Notamment le jeune Mbappe, 19 ans, qui est devenu le premier joueur âgé de moins de 20 ans à marquer dans une finale de Coupe du Monde depuis Pelé.

...et il n'y a plus qu'une seule chose à dire : la Coupe du Monde en Russie nous manque déjà !

S’il y en a qui n’oublieront pas non plus ce Mondial, ce sont ces supporters, qui ont vu leur vie être bouleversée par cet événement et dont nous vous dressons le portrait dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies