Les 25 moments qui ont fait de la Coupe du Monde 2018 la meilleure de tous les temps

Kenzaburo Matsuoka/Global Look Press
Le Mondial est peut-être déjà terminé, mais nous ne sommes pas encore prêts à laisser s’en aller la fièvre footballistique qu’il a suscitée. Voici donc le classement des temps forts de la compétition, qui nous ont fait rire, crier et vivre au rythme des passes et coups de sifflet.

25. La sérénade de supporters argentins à de jeunes mariés russes

Vous cherchez un groupe de musique pour votre cérémonie de mariage à moindres frais ? Attendez juste la prochaine Coupe du Monde et unissez-vous en présence de supporters argentins, ils fournissent le fond musical gratuitement !

24. À peu près tout ce qu’a fait Poutine

Le président russe Vladimir Poutine n’a assisté qu’à deux matchs, mais est parvenu à voler la vedette à chaque fois. Son air de satisfaction au nez du prince saoudien Mohammed bin Salman, suite à la victoire de la Russie contre l’Arabie saoudite 5-0, a embrasé la Toile :

« Hey, désolé ! »

Ensuite, lors de la cérémonie de remise des trophées à l’issue de la finale, alors que les présidents français et croate se trouvaient sous la pluie battante, Poutine était non seulement au sec sous un parapluie, mais avait en plus quelqu’un pour le tenir à sa place :

23. L’Angleterre remportant aux tirs au but

Durant le quart de finale entre l’Angleterre et la Colombie, le scénario semblait d’ores et déjà écrit : ayant essuyé un but durant le temps additionnel et raté plusieurs belles occasions, les Anglais semblaient promis à une défaite durant la session de tirs au but.

Mais non, pas cette fois. Les Britanniques ont décroché leur première victoire aux tirs au but dans l’histoire de la Coupe du Monde grâce à ses héros : le gardien Jordan Pickford, qui a brillamment stoppé une frappe colombienne, et le remplaçant Eric Dier, qui a réalisé le tir décisif. La tension était palpable.

22. Des supporters brésiliens déchainés devant l’hôtel de leur équipe

Les Brésiliens ont compté parmi les supporters les plus bruyants et les mieux représentés en Russie cet été. Avant leur match de quarts de finale contre la Belgique, ceux s’étant rendus à Kazan ont passé la nuit à exprimer leurs encouragements devant l’hôtel de leur équipe. L’ambiance était pour le moins festive !

21. Le clapping viking islandais

Avant le premier match de l’Islande, contre l’Argentine, 30 000 supporters (environ 10% de la population de cet État scandinave) se sont rassemblés près du stade Spartak de Moscou pour une reprise de leur désormais culte clapping. C’est certainement cela qui a permis à leur équipe de ne pas céder la victoire aux Argentins, s’assurant un score de 1-1.

20. L’alternative sénégalaise à l’échauffement

Certaines équipes s’échauffent pour les matchs par le biais d’intenses séances d’étirements ou de passes. D’autres se contentent de danser. Et le titre des Joueurs les plus joyeux revient aux… Sénégalais !

Et même leurs supporters ont suivi le mouvement !

19. Ronaldinho jouant du bongo

La reprise effrénée de la chanson folklorique russe Kalinka lors de la cérémonie de clôture a été un véritable spectacle, surtout grâce à la joie communicative de Ronaldinho et à sa maîtrise du bongo.

Regardez juste son visage et osez dire que vous ne vous sentez pas un peu plus heureux !

18. Des amateurs russes de hot-dogs impassibles devant les exploits de l’équipe nationale

Imaginez : vous êtes en huitièmes de finale du Mondial, et votre équipe en est au temps additionnel contre la redoutable Espagne. À quoi penseriez-vous ? Probablement pas à la nourriture je suppose.

Pour ces trois supporters incroyablement bien déguisés, satisfaire leur estomac semblait être la priorité numéro une. Ils sont ainsi rapidement devenus d’incontournables sujets de plaisanterie sur Internet.

17. Le Japon ayant presque vaincu la Belgique en huitièmes

La Belgique, grande gagnante du Groupe G, s’est retrouvée ensuite face au Japon pour un match qui semblait gagné d’avance. Et pourtant, cela s’est avéré être l’une des rencontres les plus déstabilisantes du tournoi, les Japonais ayant marqué les deux premiers buts du match.

La Belgique s’est finalement imposée, enchainant 3 tirs fructueux en fin de match. Un retour en force spectaculaire, brisant le cœur des vaillants Nippons.

16. Il pleut des pintes, Alléluia, il pleut des pintes

L’Angleterre, qui était loin d’être l’un des favoris de ce Mondial, est parvenue à se hisser en demi-finale pour la première fois depuis 1990, créant la folie chez ses supporters. Avant que les Britanniques ne soient évincés de la compétition par les Croates, le but de Kieran Trippier en demi-finale a provoqué un raz-de-marée de bière londonien, à Hide Park :

15. Luka Modric, juste Luka Modric

2018 a été l’année où les Vatrenis croates ont finalement atteint leur maturité. L’acteur clef de leur succès dans cette Coupe du Monde a été Luka Modric, qui a remporté le Ballon d’or du meilleur joueur de la compétition et nous a offert bien du spectacle, notamment cette beauté contre l’Argentine.

14. Messi rentre aux pays après une stupéfiante défaite contre la France 4-3

L’Argentine a plié face aux frappes de Griezmann, Pavard et Mbappé, forçant sa star Lionel Messi à plier bagages.

Quel match ! Pour être honnête, il nous a tous fallu nous asseoir à l’issue de cette rencontre pour nous remettre de tant d’émotions.

13. Le Mbappé volant

À seulement 19 ans il est un véritable phénomène, et a semble-t-il dépassé la vitesse du son et de la lumière durant le match France-Argentine. En tous cas, le caméraman avait un peu de mal à le suivre.

12. Neymar, ce comédien

Beaucoup avaient prédit que l’attaquant brésilien survolerait la Coupe du Monde cet été. Or, bien qu’il ait fait quelques belles apparitions sur le terrain, on se souviendra avant tout de ses chutes quelque peu exagérées. Certains disent d’ailleurs qu’il est toujours en train de rouler…

11. La Belgique brisant le cœur des Brésiliens

Malgré les comédies de Neymar, le Brésil semblait invincible avant son match contre la Belgique en quarts de finale. Les Diables Rouges ont cependant déçu tous les espoirs des Brésiliens grâce notamment aux remarquables performances du gardien Thibaut Courtois et à la frappe décisive de Kevin de Bruyne. La « génération dorée » belge s’est ainsi assuré une place en demi-finale, et est finalement montée sur la troisième marche du podium.

10. Le pied de Dieu

La Russie s’est surpassée durant l’ensemble de la compétition et a été récompensée par une inoubliable place en quarts de finale contre la Croatie. Son moment le plus mémorable est certainement l’arrêt du pied d’un tir au but par le gardien Igor Akinfeev, immortalisé dans les pages de l’histoire russe :

9. Le doigt de Dieu

Malheureusement pour l’Argentine, c’est Maradona plutôt que Messi qui a fait les gros titres depuis les tribunes, après avoir effectué des gestes on ne peut plus intéressants durant le match contre le Nigeria s’étant soldé sur une victoire 2-1.

Voyons, Diego.

8. Ronaldo (et Costa) donnant le ton

Nous avons peut-être être assisté à la plus belle rencontre du Mondial alors qu’il ne s’agissait que de la troisième rencontre du tournoi.

Le Portugal-Espagne, qui s’est achevé sur un 3-3, a été un spectacle de haute voltige, offrant tout le meilleur du football : buts marqués à longue distance, des passes magnifiques, et ce bon vieux Ronaldo, peut-être le meilleur joueur de tous les temps, marquant à lui seul trois buts. Et son coup franc fructueux est ce que ce match méritait pour sa fin, permettant au tournoi de commencer sur les chapeaux de roues.

7. Ménage de stade

S’il y avait une récompense pour les comportements exemplaires de supporters, il aurait certainement été remis aux Sénégalais et Japonais, qui ont pris le temps de nettoyer les gradins après les matchs et ce, parfois même après la défaite.

Espérons que cette habitude se répande chez les autres supporters !

6. L’humble Kanté

Le Français N’Golo Kante est souvent qualifié de « gars le plus sympa du football ». Et cela s’est confirmé lorsque, après avoir gagné la Coupe du Monde, il s’est vu remettre le trophée par son co-équipier Steven N’Zonzi, car il n’osait pas le prendre pour poser devant les photographes.

C’est adorable.

5. Retour à l’envoyeur pour Michy Batshuayi !

L’un des moments les plus épiques du tournoi, à savourer au ralenti pour un effet optimal et hilarant !

4. Les arrêts spectaculaires

Alors que les buteurs reçoivent la majeure partie des applaudissements, accordons un peu d’attention à certains arrêts légendaires de gardiens auxquels nous avons assisté cet été.

Tout d’abord il y a eu Pickford : 

Puis Courtois : 

Lloris et Akinfeev ont eux aussi compté parmi les meilleurs. Gardiens, soyez fiers !

3. La touche qui n’a jamais été

C’est le temps d’arrêt dans le plus important match de votre vie. Le score est de 1-0 pour l’adversaire et vous a été accordée une rentrée de touche qui pourrait conduire à un but. Que faites-vous ? Malheureusement pour l’Iran, Milad Mohammadi a décidé de faire ça :

2. La Russie explose après avoir battu l’Espagne

La Russie, qui a fait son entrée dans le tournoi en tant qu’équipe la moins bien classée, est parvenue à se hisser en quarts de finale en vainquant à domicile les champions de 2010. Cette victoire inattendue a entrainé l’une des plus grandes fêtes que la nation ait connues.

1. La France ramène le trophée chez elle

A-t-elle semblé en douter une seule fois ?

Les Bleus ont mêlé efficacité et stratégie dès le coup d’envoi de la compétition, et jusqu’à sa clôture, scellant sa victoire avec un robuste 4-2 contre la Croatie. Il s’agit de la finale la plus palpitante depuis de nombreuses éditions, et les supporters ont fêté cela comme si c’était leur dernier jour sur Terre.

Coupe du Monde 2018, tu nous manque déjà.

Dans cet autre article nous vous présentons les sept records établis lors de ce Mondial.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies