Sept records établis lors de la Coupe du Monde de football en Russie

Frank Hoermann/Global Look Press
Pendant que Cristiano courait, Neymar plongeait - tous deux ont établi de nouveaux records.

1. Cristiano a fait du 38,6 km/h

Cristiano Ronaldo, capitaine de l'équipe portugaise, a montré un élan impressionnant lors de cette Coupe du Monde : dans un épisode du match contre l'équipe espagnole, Cristiano a atteint la vitesse incroyable de 38,6 km/h.

Ceci a établi un nouveau record de vitesse dans le monde du football et s'est même rapproché du record de vitesse ultime établi par le sprinter jamaïcain Usain Bolt en 2009, à 44,7 km/h.

2. Neymar a passé 14 minutes allongé sur l'herbe

Le légendaire joueur de football brésilien Neymar est devenu un mème en raison de ses épisodes fréquents et prolongés de démonstration publique de douleur agonisante à chaque fois qu'il se faisait pousser.

Au total, lors de la Coupe du Monde 2018, Neymar a passé 13 minutes et 50 secondes allongé sur l'herbe dans la douleur, qu'elle soit réelle ou imaginaire, selon le site Web de RTS Sport.

Lire aussi : Pourquoi la Coupe du Monde 2018 en Russie sera-t-elle l’une des plus mémorables?

Les « plongeons » de Neymar sont devenus viraux sur Internet et ont transformé la superstar du football en mème.

3. 12 buts contre son propre camp pendant la Coupe

La Coupe du Monde de la FIFA Russie 2018 a établi un record improbable : il y a eu 12 buts marqués par des joueurs de football de diverses équipes nationales dans leurs propres cages. Les buts contre son camp arrivent en de rares occasions, mais jamais auparavant dans l'histoire de la Coupe du Monde il n'y en avait eu autant. Le record précédent appartient à la Coupe du Monde de 1998 en France, lorsque les supporters ont assisté à seulement 6 buts contre leur camp.

Mario Mandžukić, un joueur croate, a établi un record : il a envoyé une balle dans ses propres cages en finale du Mondial - un incident improbable qui ne s'était jamais produit auparavant.

4. Neuf buts gagnants en prolongation

De nombreux matchs ont duré plus longtemps que les joueurs et les fans ne s'y attendaient lors de la Coupe du Monde de la FIFA Russie 2018. À neuf reprises, des buts gagnants ont été marqués après le seuil des 90 minutes. Ce record unique a contribué à rendre cette Coupe du Monde imprévisible et spectaculaire.

Lire aussi :  «Agréablement surpris»: quand les supporters étrangers découvrent la Russie

5. Un carton jaune 15 secondes après le début du match

C'est le carton jaune le plus rapide de l'histoire de la Coupe du Monde : quand l'arbitre a donné le coup d'envoi du match entre le Mexique et la Suède, personne ne pouvait imaginer qui l'arrêterait instantanément 15 secondes plus tard pour un carton jaune.

Le joueur mexicain Jesús Gallardo est devenu le seul joueur de l'histoire de la Coupe du monde à écoper si tôt d'un carton jaune. Auparavant, le record appartenait à un joueur de football italien, Gianpiero Marini, qui avait en 1982, lors d'un match contre la Pologne, eu la malchance de recevoir un carton jaune seulement 51 secondes après le début du match.

6. Le joueur de football le plus âgé âgé

Le gardien égyptien Essam El-Hadary est devenu le joueur le plus âgé à avoir joué dans un match de Coupe du Monde. Au moment du match, El-Hadary avait 45 ans et 161 jours. Le record précédent appartenait au joueur Colombie, Faryd Mondragón, qui a joué à l'âge de 43 ans.

Lire aussi : FAQ: en Russie, régime sans visa jusque fin 2018 pour les détenteurs d’un FAN ID

7. Nombre record de penaltys

Bien que le nombre final de tirs de pénalités ne soit pas encore fourni, la Coupe du Monde de la FIFA Russie 2018, s'est révélée généreuse en termes de penaltys dans l'histoire de la compétition. La forte augmentation du nombre de penaltys a été attribuée à l'introduction du système VAR qui rendait plus difficile toute impunité.

Le Mondial en Russie a été décrit comme l’un des plus chers de l’histoire, les investissements s’était portés à 13 milliards de dollars. Quels retombées économiques le gouvernement russe en attend-t-il ? Nous vous expliquons cela cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies