À quoi ressembleront les vacances estivales des Russes en 2018 ?

Vladimir Sergeev/Sputnik

À quoi ressembleront les vacances estivales des Russes en 2018 ?

Alors que la période des vacances d’été approche à grands pas, le Centre panrusse d’étude de l’opinion publique (VTsIOM) a récemment publié les résultats de son sondage annuel consacré aux projets estivaux des Russes pour cette saison.

Entre désirs et réalité

Il en ressort ainsi que, parmi les destinations rêvées par la population en 2018, sans prendre en compte les limites financières et autres restrictions, ce sont la Crimée (37% des sondés), le littoral caucasien de la mer Noire (33%) et l’étranger (21%) qui montent sur le podium.

Néanmoins, la maison et la datcha restent les principaux lieux de repos véritablement envisagés, puisqu’elles recueillent respectivement 45 et 34% des votes. À noter que ce sont les habitants des petites villes (49%) et des villages (55%), ainsi que les personnes souffrant d’une mauvaise situation matérielle (53%) qui sont les plus susceptibles de rester chez eux, tandis que la datcha obtient principalement les faveurs des personnes âgées (42% des plus de 60 ans).

Sondage: Comment les Russes évaluent-ils leur maîtrise de la langue nationale ?

Par conséquent, en réalité, 14% des sondés projettent de visiter d’autres villes ou villages de Russie, contre 12% pour le littoral caucasien de la mer Noire, 9% pour la Crimée et seulement 4% pour l’étranger.

Fait réjouissant cependant, la part des personnes planifiant réellement de partir affiche une hausse, de 36% en 2016 à 44% cette année.

Il est intéressant de souligner que, selon le sondage, les Russes ont de plus en plus tendance à passer leurs vacances sur le territoire national : la part de ceux affirmant avoir au moins une fois, durant les cinq dernières années, profité de leurs congés estivaux dans une autre région de Russie est en effet passée de 35% en 2016 à 44% en 2018.

Et l’argent dans tout ça ?

Parmi les principales raisons avancées pour justifier leur impossibilité de partir en vacances, les Russes ont avant tout invoqué le motif financier (44%), les affaires familiales/enfant en bas-âge (18%), le travail (15%), l’état de santé (12%), et le fait d’aimer se reposer à la maison (5%).

Enfin, les dépenses envisagées pour les vacances ne cessent d’augmenter d’année en année : en 2018 les Russes comptant partir cet été devraient dépenser en moyenne 44 205 roubles (605 euros) par membre de la famille, soit 11% de plus qu’en 2017. 45% comptent régler ces frais grâce à des économies prévues à cet effet. Seulement 4% envisagent de prendre un crédit, 2% d’emprunter auprès de leurs amis ou famille et 3% de se reposer aux frais de proches.

Il y a peu, nous vous annoncions que le nombre de touristes russes en France avait connu une forte hausse en 2017 et que les chiffres de 2018 laissaient déjà entrevoir une sensible progression. Retrouvez tout cela dans cet autre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies